Loomio
Sun 17 Apr 2016

Quelle licence pour les contenus du site nuit debout ?

JF
Jacques-Olivier Farcy Public Seen by 421

Bonjour,

Je m'étonne qu'aucune licence ne soit appliquée sur les contenus du site nuit debout.
Ce qui signifie qu'aujourd'hui, c'est le droit d'auteur qui s'applique, un droit plutôt restrictif.
Je parle du site http://www.nuitdebout.fr
Ne devrait-on pas proposer une licence plus permissive ? Comme pour Wikipédia par exemple ?

N

nemolivier Mon 18 Apr 2016

Si !

P

Pm56 Mon 18 Apr 2016

J

Johan Tue 19 Apr 2016

Tout à fait d'accord !

BS

Benjamin Sonntag Tue 19 Apr 2016

D'accord, et je propose CC-BY-SA

SH

sam hocevar Tue 19 Apr 2016

D’accord aussi, mais un copyleft est-il vraiment nécessaire ? S’il y a un truc que le gouvernement fédéral américain fait bien, c’est de considérer qu’une grosse partie de son travail est destinée au public, et est donc dans le domaine public (https://en.wikipedia.org/wiki/Copyright_status_of_work_by_the_U.S._government).

Je sais que pour plusieurs raisons il n’est pas possible de faire exactement pareil, mais des licences comme CC0 me semblent se rapprocher de ce but de servir le public.

SM

Seb Mi Fri 22 Apr 2016

ok

CC

Cécile C Mon 25 Apr 2016

Chers amis, peut-être faudrait-il penser à consulter les auteurs sur point ? Par exemple, moi qui suis auteur, ça me fait mal aux yeux de lire que "le droit d'auteur est plutôt restrictif", sachant que le droit d'auteur d'une part est bafoué en permanence et que les méchants auteurs ne font pas des procès à tout va pour ça, et d'autre part que le droit d'auteur permet aux auteurs qui le souhaitent, et sans aucune autre difficulté que de le stipuler par écrit, de céder leurs droits sur une oeuvre sans contrepartie financière... Où est la restriction ? Je suis atterrée de voir qu'au sein de Nuit Debout, mouvement né pour défendre les travailleurs, tout le monde se fout de savoir comment (sur)vivent les auteurs, qui sont depuis des années à l'avant-garde de la précarité, qui n'ont aucun droit à défendre à part justement le droit d'auteur, et que tout le monde semble s'accorder pour dire qu'il faut encore plus détricoter ce droit qui est le seul à protéger notre travail... Vous imaginez si vous transposiez votre raisonnement pour les salariés ? Vous êtes les bienvenus au groupe Auteurs Debout si vous souhaitez en parler avec nous plutôt que derrière nous.

A

atjhr Mon 25 Apr 2016

Il ne s'agit pas de pénaliser les auteurs, il s'agit de s'assurer que les ressources mise à la disposition de tous peuvent être utilisées (citée, traduites, déformées, etc) sans limitation ni infraction, comme des ressources "communes" donc.

CC

Cécile C Mon 25 Apr 2016

Je suis bien certaine que vous ne pensez pas à mal, mais il serait temps de se rendre compte que :
1) le droit d'auteur tel qu'il existe actuellement permet tout à fait aux auteurs de céder leurs contributions sans avoir besoin de recourir à des licences qui par contre les pénalisent. En revanche, pour la "déformation" là ça va à l'encontre du droit moral et même avec la licence wikimedia, le droit moral étant inaliénable en France, un auteur dont le travail serait récupéré par un groupe dont les intérêts sont contraires à ses valeurs pourrait de toutes façons se retourner contre ledit groupe.
2) la désinformation sur le droit d'auteur au profit des licences wikimedia nuit très clairement aux auteurs dont une très grande partie vit sous le seuil de pauvreté (vous lisez bien, je n'exagère pas, les chiffres peuvent être fournis).
Le groupe auteur debout vise entre autre à informer le grand public (et donc aussi les autres commissions Nuit Debout) sur nos conditions de vie, et sur ce qu'est vraiment le droit d'auteur. Je vous invite vraiment à venir à nos réunions.

A

atjhr Tue 26 Apr 2016

Etant entre auteurs de logiciels et ma fille étant artiste, j'ai quelques notions de droits d'auteur. En l'occurrence, le sujet c'est "le contenu du site nuit debout". Il s'agit de dire que oui tout ce qui s'y trouve est réutilisable comme on veut. Chacun est libre de ne pas y mettre ses oeuvres. Mais s'il décide de les y mettre... Creative Common. C'est simple. Pas de polémique à craindre.

Quand je parlais de "déformation", loin de moi l'idée d'attaquer le droit moral dont les auteurs par chance disposent en France (pour l'instant, si on continue de copier les US ça ne va pas durer). J'entendais par "déformation" des modifications de l'ordre de la satire, de la caricature, etc. Pas le plagiat, la destruction de l'intégrité, ni etc etc.

La licence pour le site nuit debout, ça n'a rien direct à voir avec le problème beaucoup plus général et tout à fait réel et sérieux de protection de la propriété des auteurs dont cette propriété est la source de leur revenu. Sujet important donc, débattu ailleurs, je suis heureux de l'apprendre.

SR

Sue Rynski Tue 26 Apr 2016

"Déformation de l'ordre de la satire, de la caricature, etc." porte attente au droit moral. Et c'est également une méthode qui créee de l'intox au lieu de l'info. Je pense aux photos utilisées comme illustrations des fois par le FN - photos prises à l'etranger sensées représenter la France ; ou bien par exemple des articles dans la presse quotidien qui se servent des photos "stock" pour montrer une salle de classe accompagnant une article - mais la salle de classe n'est pas en France et ne conforme pas aux propos de l'article - tout cela est du mauvais reportage...

La Nuit Debout conteste la bafouage des droits, les décisions sur nos vies prises à notre insu... en ce qui concerne les droits de réproduction sur la site Nuit Debout - il est vrai que chaque personne peut offrir ses images, textes etc, s'elle le souhaite. Alors je propose que celles et ceux qui postent indiquent quand ils veulent donner licence à utiliser. Mais certainement pas une licence obligatoire !!!! Bonjour les pratiques que nous opposons - Wikimédia, etc!

Je pense à une anecdote qui date de quelques décennies - Des musicians qui créeaient des oeuvres en sampling ont approché Patti Smith pour lui demander d'utiliser une partie d'une de ses chansons. Elle a répondu, ce n'est pas la demande qui me gène, mais pourquoi vous ne faisez pas votre propre music?

SR

Sue Rynski Tue 26 Apr 2016

Nous ne sommes pas le USA gouvernement - par définition c'est "of the people, by the people, for the people" et le peuple paye pour tout cela.

A

atjhr Tue 26 Apr 2016

S'il faut chaque fois qu'on souhaite réutiliser un contenu présent dans le site nuitdebout s'interroger sur les droits associés... ça va compliquer la réutilisation. Je m'étonne d'avoir à me faire ici l'avocat des licences CreativeCommon, j'espérais que leur intérêt étaient largement ressenties par tout ceux qui participent à l'élaboration du site...

CC

Cécile C Tue 26 Apr 2016

Mais c'est quand même incroyable que les tentants des creativecommon refusent littéralement de respecter les droits des travailleurs que sont les auteurs ! Quand tu écris ça "S'il faut chaque fois qu'on souhaite réutiliser un contenu présent dans le site nuitdebout s'interroger sur les droits associés..." imagine que tu transposes dans le salariat, et que tu entendes un patron dire "s'il faut s'interroger à chaque fois sur les droits des salariés avant de les payer/licencier/embaucher..." ... Pourquoi les auteurs seraient-il des travailleurs dont les droits devraient être plus bafoués que les autres ? J'hallucine.

A

atjhr Wed 27 Apr 2016

Mettre du contenu sur le site nuit debout, c'est à priori un acte "militant". Celui qui le fait n'espère donc pas en tirer un profit monétaire. Qu'il le fasse sous licence CreativeCommon est donc logique.

Merci de répondre dans le cadre de la question : "les contenus du site nuit debout" et non pas "le contenu d'internet".

Pour ce qui est des contenus qui ne sont pas contenus par le site nuit debout mais qui sont par exemple simplement référencés via un lien, il est j'espère absolument évident pour tous que la licence qui s'applique alors est celle associé au dit contenu, aucunement celle, CreativeCommon typiquement, associé aux contenus contenus dans le site nuit debout. Pardon d'être lourd, mais clair cette fois je l'espère.

L

Louise Wed 27 Apr 2016

Justement, on est en plein dans le cadre de la question : "les contenus du site nuit debout".

Vous voulez faire comme tous les autres sites qui ne se posent pas la question ou on peut en discuter ?

Ce qui ressort de cette discussion, c'est que pour une question pratique, vous êtes prêts à écraser complètement et ouvertement l'idée-même de l'existence de nos droits sans que ça ne vous pose le moindre problème.

Ce pourrait aussi être un "acte militant" que de faire un site qui respecte les auteurs et dans lequel les contenus et la manière dont ils sont exploités les satisfont.

Le 27 avril 2016 à 02:36, atjhr (Loomio) a écrit :

Mettre du contenu sur le site nuit debout, c'est à priori un acte “militant”. Celui qui le fait n'espère donc pas en tirer un profit monétaire. Qu'il le fasse sous licence CreativeCommon est donc logique.

Merci de répondre dans le cadre de la question : “les contenus du site nuit debout” et non pas “le contenu d'internet”.

Pour ce qui est des contenus qui ne sont pas contenus par le site nuit debout mais qui sont par exemple simplement référencés via un lien, il est j'espère absolument évident pour tus que la licence qui s'applique alors est celle associé au dit contenu, aucunement celle, CreativeCommon typiquement, associé aux contenus contenus dans le site nuit debout.

Répondez à ce courrier directement ou visualisez-le sur www.loomio.org ( https://www.loomio.org/ahoy/messages/SrJ2gRIQjU5YkaoYBSAjfG1QOpICZysu/click?signature=fa6f326a236f1bbc80cc9137593b37c73ce26ba3&url=https%3A%2F%2Fwww.loomio.org%2Fd%2Ftd7uV1Ep%2Fquelle-licence-pour-les-contenus-du-site-nuit-debout%3Futm_campaign%3Dthread_mailer%26utm_medium%3Demail%26utm_source%3Dnew_comment%23comment-1002145 ).

Changez vos paramètres de notification ( https://www.loomio.org/email_preferences?unsubscribe_token=4DxFG9JQKRvtvyaCRsJ5&utm_campaign=thread_mailer&utm_medium=email&utm_source=new_comment ) pour vous désabonner de ces courriers électroniques.

A

atjhr Wed 27 Apr 2016

On peut en discuter. C'est même l'objet de la question.

Puisque selon vous proposer une licence de type CreativeCommon pour les contenus du site nuit debout c'est "écraser" les auteurs, dont par ailleurs nous convenons qu'ils sont militants et donc volontaires, qu'elle est donc selon vous le bon moyen pour informer les visiteurs du site au sujet des droits attachés à tel ou tel contenu qu'ils seraient susceptibles de réutiliser ?

Pour ma part, je ré-itère ma proposition : tout en CreativeCommon, tel qu'à préciser une seule fois pour toute, dans le footer des pages par exemple : "Le contenu de ce site....bla bla... CreativeCommon... bla bla..."

SR

Sue Rynski Wed 27 Apr 2016

Est-ce un site où tout le monde et n'importe qui peut poster des contenus ? Dans ce cas, il serait abusif de stipuler une licence quelle qu'elle soit.Par contre, si c'est un site administré avec webmaster qui gère tout le contenu, site crée dans le but de "communications", et avec l'accord en amont de tous auteurs qui y contribuent, ce serait une possibilité à discuter.

Mais si on veux être révolutionnaire et militant, pourquoi pas tout simplement se créer son propre contenu - et/ou référencer le contenu des autres par un lien seulement ?

atjhr, la question de droit d'auteur et la raison d'être des Auteurs Débout sont tout à fait aussi pertinentes que la question du loi de la reforme du travail qui a démarrée les rassemblements Debout. Il y a de grands enjeux pour les Auteurs en ce moment - une loi sur la "liberté de panorama" en débat, toute la législation en cours autour de la République Numérique, ainsi que l'initiative du Ministère de la Culture autour de Création et Liberté (qui a négligé les auteurs visuels et écrivains...).
Notre premier objectif est de faire connaitre le droit d'auteur, ses raisons d'être, comment cela fonctionne, et quels sont les enjeux pour les Auteur(e)s et la société. Une proposition : pour ce site dont vous aurait aimé partager d'office tous images, textes, etc. - et si nous mettions un encart expliquant exactement pourquoi nous ne ferions pas cela, pourquoi nous respecterons le contenu de chacun ?

A

atjhr Wed 27 Apr 2016

Pourquoi ? tout simplement parce qu'il n'est j'imagne en aucune façon dans les intentions des administrateur du site nuit debout de ne pas "respecter" le continu de qui que ce soit... L'idée contraire est même assez étrange.

Le contenu du site nuitdebout est actuellement développé sur github : https://github.com/nuitdebout/nuitdebout.github.io - Aucune "licence" n'est précisée pour l'instant, ça manque.

D

DiogeneLeFou Fri 29 Apr 2016

Vu qu'on parle de contenu je dirais Creative Commons

La license ne pourra s'appliquer qu'au contenu original du site.

La plus libre des licences Creative Commons est la Zero il me semble:
https://creativecommons.org/publicdomain/zero/1.0/deed.fr

JF

Jacques-Olivier Farcy Fri 27 May 2016

Bonjour Cécile,

Je ne comprends pas une partie des propos, il n'y a aucune opposition entre les licences libres, ou les droit d'auteur.

Il s'agit d'un choix. Je suis sculpteur, je souhaite que l'idée de conception de mes oeuvres puissent être partagées, copiées, modifiées, je demande juste que l'auteur soit cité par exemple, ou que si quelqu'un en modifie le contenu, que cette modification soit accessible à la communauté.
quand je dis que le droit d'auteur est restrictif, je ne pose pas un jugement, il restreint effectivement juridiquement ce que quelqu'un d'autre peut en faire.
Sur les contenus d'un site comme Nuit Debout, je trouve cela gênant, car cela signifie que toute personne souhaitant reprendre un lgo, une photo, un texte doit avoir avant l'accord de son auteur.
Pour un site qui souhaite partagé et diffusé au plus grand nombre, cela ne me semble pas adapté.

Cordialement,

JF

Jacques-Olivier Farcy Fri 27 May 2016

En fait ce qui me semblerait plus juste, c'est qu'une licence libre de type creativ commons s'applique par défaut, et que si un auteur partage du contenu et qu'il souhaite une autre licence, il suffit que cela soit précisé.

Si le droit d'auteur s'appliquait sur Wikipedia, il n'y aurait pas de Wikipedia ;)

JF

Jacques-Olivier Farcy Fri 27 May 2016

Je précise que ce qui est écrit actuellement sur le site dans les mentions légales :

(https://nuitdebout.fr/mentions-legales/)

N'a aucune valeur juridique. Les licences creativ commons sont reconnues juridiquement.

JF

Jacques-Olivier Farcy started a proposal Fri 27 May 2016

Appliquer par défaut une licence libre au contenu du site https://nuitdebout.fr/ Closed Fri 10 Jun 2016

Chaque auteur (d'image, de logos, vidéos, photos, textes) restant tout a fait libre d'appliquer d'autres licences sur ce qu'il ou elle partage, il suffit de le préciser.

Results
Agree - 1
Abstain - 1
Disagree - 1
Block - 1
1 people have voted (0%)
JF

Jacques-Olivier Farcy
Agree
Fri 27 May 2016

A l'image de Wikipédia ... Et pour que le contenu puisse circuler plus librement dans tous les médias.

SR

Sue Rynski Sat 28 May 2016

Au fait vous parlez de partager quel contenu ? Ce que je vois sur le site est du contenu qui viennent de divers sources de presse. Est-ce que ces sites de presse sont venus poster leur contenu sur nuitdebout.fr ? Ou est-ce que le site nuitdebout a rajouté ce contenu ? Je n'ai pas vu, par exemple, du contenu specifiquement crée par le site nuit debout...
Alors, le posting d'articles presse qui viennent d'autres sources ne pourrait pas être considéré "libre de droits".

SR

Sue Rynski Sat 28 May 2016

Je pense que pour répondre au désire de diffuser infos et images de Nuit Debout une solution est de créer une page "pour la presse" "communications" ou "a partager" et y mettre le contenu qui est libre de partager.

D'autre part, pour une licence de ce contenu, vous définera les droits style Creative Commons si vous voulez, mais je serais contre l'accord d'usages commerciales. Ceci pourrait rendre la Nuit Debout entre les mains de fabricants de T-shirts et autres... et accessoirement niquer le créateur de ce contenu ;-)