Loomio

[terminé] Droit de vote sur la gouvernance du mouvement

DDB
David De Belleville Public Seen by 32

dans la lignée de l'effort collectif pour définir les règles de fonctionnement du mouvement, voici un vote pour savoir qui a le droit de voter!

DDB

David De Belleville Thu 30 Jan 2014

la bonne nouvelle c'est que s'il y a rapidement une liste complémentaire de candidats au tirage, les nouveaux/nouvelles pourront prendre part aux délibérations sur la gouvernance.

QG

Quentin Grimaud Thu 30 Jan 2014

@julienklop L'intérêt est principalement pour se prémunir des éventuels attaquants (oligarques, partis concurrents) qui demanderaient en masse à se rajouter et à peser dans les décisions à l'approche du dépôt des listes.

DDB

David De Belleville Thu 30 Jan 2014

Julien, un des intérêts -certes transitoire- est de protéger les valeurs du mouvement tant qu'il ne fédère que peu de monde. Si nous sommes 10 à débattre constructivement ici et qu'une dizaine de personnes souhaitent saborder le projet, elles le pourront aisément.
A ma connaissance, tous les projets qui ont réussi à devenir massivement collaboratifs ont débuté de manière "éclairée", portés par une équipe-coeur, le temps d'installer des valeurs et une identité. C'est ce qui permet l'agrégation primaire du mouvement, en identifiant ce qu'il est et ce qu'il n'est pas. Avec le temps et la maturation du collectif (la plus rapide possible), sa résilience grandit, l'équipe-coeur s'efface, le projet évolue. C'est la lecture que je fais du mouvement des Gentils Virus et du rôle d'Etienne Chouard notamment.

QG

Quentin Grimaud Thu 30 Jan 2014

Ajoutons à ça qu'il est difficile techniquement de permettre une participation à nos décisions à des volontaires qui rejoignent l'initiative et qui ne prouvent pas leur identité (double comptes). Alors que la liste des candidats au tirage au sort étant fixée depuis longtemps, on a eu le temps de les contacter pour obtenir leurs informations et éventuellement vérifier la présence de double comptes (certes pas assez à mon avis, mais presque n'importe qui peut faire ces vérifications plus en profondeur si on le décide !)

JK

Julien Klop Thu 30 Jan 2014

Je ne me reconnais pas dans une gouvernance "éclairée", diamétralement opposée à la démocratie directe.

Le risque d'entrisme évoqué est légitime. La vérification de l'identité peut être un préalable, mais verrouiller la participation à une liste bloquée il y a quelques semaines me semble trop restreint.

DDB

David De Belleville Thu 30 Jan 2014

Julien je comprends ta réserve, mais que proposes-tu alternativement?

Y

Yannick Fri 31 Jan 2014

J'attends la réponse de Julien pour me décider.
Les 2 tendances me parlent autant l'une que l'autre !

BH

Bertrand Hugon Sat 1 Feb 2014

Commentaire en double pour corriger une petite faute de frappe, désolé.

DDB

David De Belleville Sat 1 Feb 2014

je trouve l'argument de Beo intéressant dans la mesure où, pour notre première aventure, on se retrouve à élaborer des règles après le tirage au sort de notre liste de candidats… mais j'ai quand même l'impression que toutes celles et tous ceux qui participent au tirage au sort constituent une communauté qui devraient pouvoir prendre part aux décisions du mouvement. et on se retrouve avec une nouvelle question : quels sont les différents niveaux d'investissement/responsabilité/décision? on pourrait imaginer un premier ensemble totalement ouvert (cf. Julien), un second niveau des inscrits au tirage au sort, et un troisième niveau des candidats tirés au sort (cf. Beo). avec des pouvoirs décisionnaires différenciés.

QG

Quentin Grimaud Fri 7 Feb 2014

@laurabetsch Les "gens qui arrivent tardivement" pourront participer au débat et voter si on valide cette proposition et qu'on en fait une 2e qui dit que les candidats au 2e tirage au sort dont l'identité est confirmée ont aussi le droit de participer aux votes :) (ils pourront donc voter dans la mesure où ils se portent candidats et qu'on a vérifié qu'il n'y avait pas de double comptes)

LB

Laura Betsch Fri 7 Feb 2014

Ok, j'avais pas compris ça comme ça.Mais du coup quelqu'un qui est ni volontaire pour être candidat ni tiré au sort ne peut pas participer au débat ?

JM

Jocelyne Miloradovic Sat 8 Feb 2014

Nouvelle donne à considérer : la liste IDF passe de 26 à 30. Donc il me semble logique de faire une 2ème "campagne" et d'intégrer tous les " 2èmes volontaires". La question serait plutôt : est-ce qu'on refait un tirage au sort total ou simplement partiel ?... Pour Lucadeparis : le tirage au sort "précoce" a permis de tester notre mobilisation qui, sur l'IDF laisse à désirer... donc les choses sont plutôt positives: cette augmentation du nombre de colistiers nous permet de soit refaire le tirage soit de le compléter... J'attends vos réactions pour voir si une de ces propositions reçoit des arguments qui me décident à voter pour l'une ou l'autre... Merci

J

JoCatwoman Sun 9 Feb 2014

Pour un tirage au sort total !

J

JoCatwoman Sun 9 Feb 2014

En intégrant les 2ème volontaires

QG

Quentin Grimaud Mon 10 Feb 2014

@jocelynemiloradovi il faut parler de ça dans une discussion différente de celle là je pense, pour pas tout mélanger.

QG

Quentin Grimaud Fri 28 Feb 2014

Je réouvre cette discussion. Un sympathisant de l'initiative souhaite prendre part aux votes mais ne peut pas se porter candidat au tirage au sort, parce qu'il vit en France mais n'a pas la nationalité d'un pays de l'Union Européenne. Je propose donc qu'on ouvre la réflexion à ce sujet, pour voir si on peut élargir nos conditions de participation aux votes. On pourrait par exemple autoriser également les sympathisants habitant en Ile de France et dont on a confirmé l'identité.

PP

Philippe Ponge Mon 10 Mar 2014

@xavierdepessemier, @...
Le risque d'entrisme pour nuire existe à ce stade de l'élargissement proposé. Néanmoins ce risque existe aussi avec une vraie volonté de nuire en s'inscrivant au tirage au sort seulement dans ce but (sans forcément remplir les conditions, ou en les remplissant) !

Par ailleurs si je vote " pour " la proposition c'est que l'expérience de la démocratie nécessite évidemment de la pratiquer avec le plus grand nombre (même avec des gens ne voulant pas encore trop s'engager) et qu'à ce stade je ne pense pas (peut-être à tord) qu'on puisse faire suffisamment peur pour être jugé digne d'intérêt.

Par-contre la possibilité qu'un non-européen vote pour des décisions lié.es à l'Europe (sans conditions) me semble étonnante. A ce stade je refuserais la participation aux votes des non-européen.nes et non aux discussions (si possible sous Loomio).
Par exemple j'ai milité dans le collectif " pour le droit de vote des étrangers aux élections locales " sous conditions d'habiter en France depuis 5 ans (à mon sens une condition de 2 ans suffirait, avec participation aux discussions immédiate).
Sachons tout de même que les personnes en difficulté sont les plus vulnérables à la manipulation, par des gens organisés, pour pas cher (ou pour pas grand chose).

Par ailleurs pour l'avenir, voir l'avenir proche, je me méfierais surtout de personnes encartées dans un parti politique qui sont à priori les plus organisées et expérimentées (via leurs votes internes) pour nuire et tricher. Je limiterais donc la participation aux personnes non-adhérentes d'un parti politique, avec déclaration sur l'honneur (même si cela n'est pas facile à vérifier).

Enfin, la meilleure façon de limiter ces risques est certainement que chacun.e de nous fasse adhérer dans son entourage le plus de monde possible semblant sincèrement convaincu par cette nécessité d'une démocratie réelle ;-)

XD

Xavier Depessemier Mon 10 Mar 2014

Evidemment plus il y aura de personnes pour échanger des idées, mieux ce sera et plus fort sera le mouvement.
Je suis d'accord avec vous sur le vote des extra européens, c'est tout à fait l'idée que j'ai voulu exprimer.

Le vote des étranger est utile s'il ne sert pas la soupe des partis traditionnels, avec la peur du grand méchant loup FN, qui rabbaterait le vote vers les formations PS ou autre. On connait la chanson.