Loomio

Mesure pour favoriser une représentation plus juste de la diversité

MDN
Mouvement démocratie nouvelle Public Seen by 187

Il n’y a aucune mesure de prévue dans le projet de loi pour réduire la sous- représentation des jeunes et des communautés ethnoculturelles au sein de la députation. On retrouve pourtant une mention dans les considérants du projet de loi, à l’effet « qu’il y a lieu de favoriser davantage la présence, parmi les députés, notamment des femmes, des jeunes et des personnes issues de la diversité », ce qui était aussi l’un des principes de l’entente transpartisane.

ÉT

Édouard Trépanier Mon 21 Oct 2019

Le mode de scrutin proportionnel compensatoire dit de listes permet de refléter les opinions des citoyens dans leur complexité et leur diversité. À ce propos, je préconise que chacune des 15 régions administratives (hormis les deux exceptions) dispose de trois listes que l’on révise avant chaque campagne électorale :
1. Une première liste de candidates féminines régionales par parti qui assure qu’il y ait 50 % de femmes parmi l’ensemble des élus ;
2. Une seconde liste qui vise une représentation véritablement régionale, c’est-à-dire qu’elle est composée de candidats désignés par les municipalités de la région administrative (d’autant plus que le Québec n’a pas de Sénat) ;
3. Enfin, une liste qui vise à mieux représenter les Autochtones ainsi qu’à introduire à l’Assemblée nationale des députés qui ne cultivent pas les réseaux politiques dont la priorité est le financement des prochaines élections. Donc, là où plus de 5 % de la population d’une région est autochtone, un siège compensatoire est réservé à un représentant de ces nations. Ailleurs, on recherche des personnes qui n’ont pas envisagé de faire carrière en politique, et qui réfléchissent généralement selon des périodes plus longues que 4 années à la fois (chercheur, professeur, etc.). En assemblée régionale non partisane, au moment de la fermeture des bureaux de vote, un représentant du Directeur des élections tire au hasard le nom d’un participant présent dans la salle. Le gagnant se présente devant le micro pour confirmer son acceptation du mandat et lit une déclaration solennelle de service public. Le mode de représentation dit lottocratique crée un contrepoids à l’élite politique.

DU

[deactivated account] Tue 22 Oct 2019

Je ne pense pas que cette mesure soit nécessaire. La représentation des jeunes et des minorités, dans le système proposé, sera bien plus une affaire locale. La constitution définitive de l'assemblée sera donc surtout déterminée par "qui se présente".
Ce qui reste plus démocratique que de forcer des jeunes et des gens provenus de minorités à se présenter. Ou alors de refuser à un bon député de se présenter simplement pour son genre ou son ethnie!
Maintenant, si un parti veut proposer une loi plus tard pour donner une incitative à ces gens de devenir politicien... c'est autre chose. Mais je ne vois pas en quoi cette sélection des députés devrait représenter un obstacle à l'instauration d'un mode de scrutin proportionnel.
Une fois chaque région mieux représentée, il sera d'autant plus simple pour les députés et électeurs de s'accorder sur ce qui devrait constituer des objectifs de parti et / ou de région. Les régions fortes en minorité de genre ou d'ethnie ont maintes fois démontré que leur communauté vocale savait se tailler une route. Ce qui ne peut être qu'à plus forte raison s'ils ont deux ou trois paires d'oreilles, plutôt qu'une, pour écouter leur revendications et suggestions.