Loomio

NVC Practitionner, à traduire en Pratiquant CNV, plutôt qu'en Praticien CNV

IP
Isa Padovani Public Seen by 374

Bonjour à tous les membres de ce groupe,
Je suis ravie de découvrir cet espace en ligne autour du Processus pour un Nouvel Avenir !
Au niveau du glossaire, en tant que responsable pédagogique de l'une des deux écoles francophones de Praticiens en Accompagnement Individuel par la CNV, j'aimerais vous partager mon inconfort en voyant la traduction du terme NVC Practitioner par Praticien en CNV : en effet, même si Practitioner signifie littéralement Praticien en français, il se trouve que le terme le traduisant à mon sens au plus près en français est "pratiquant", le terme Praticien étant davantage utilisé en français pour désigner quelqu'un ayant une compétence particulière dans un domaine particulier.
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les personnes dont les cursus de 3 ans ont été validés, que ce soit dans l'école AH-CNV (avec l'équipe d'Hélène Domergue Tappolet) ou dans l'école AE-CNV (avec mon équipe) reçoivent une validation de "Praticien en AH (ou AE)-CNV". Les promotions issues de notre ancienne école ont reçus des diplômes de Praticiens en AI-CNV.
Nous sommes actuellement en discussion entre les équipes pédagogiques de nos deux écoles pour revenir d'ailleurs à un terme unique d'AI-CNV, afin de rendre plus lisible pour le grand public l'appellation de "Praticien en AI-CNV", en espérant qu'elle devienne un jour aussi courante que les termes des Praticiens d'autres approches (PNL, EFT, etc.)
D'où ma demande que le terme de NVC Practitioner soit traduit par "Pratiquant en CNV" afin de ne pas confondre avec les Praticiens en AI-CNV qui seront, dans l'organisation du NVC-O, une catégorie particulière d'Ambassadeurs, de par leurs compétences métiers approfondies.
De même, dans le descriptif de la catégorie "Ambassadeur CNV", je serais plus confortable avec le fait que le phrase commence par "les pratiquants CNV intégrés, ..." pour les mêmes raisons...

D

Dieudonné Thu 13 Oct 2016

Merci Isabelle de venir enrichir notre conscience de la situation. Et la situation est visiblement riche de plein d'éléments !
Cela dit, je dois avouer que je ne suis pas très à l'aise avec la formule "Pratiquant CNV", parce-que ça fait penser aux pratiquants d'une religion.

IP

Isa Padovani Thu 13 Oct 2016

Coucou Dieudonné,
Il est vrai que le terme pratiquant (adjectif) peut être utilisé pour une religion... es-tu inquiet à ce sujet ? Imagines-tu que quelqu'un pourrait confondre la CNV avec une religion parce que nous utiliserons ce terme ?
Pour ma part, je n'ai pas cette inquiétude, ayant été pratiquante de nombreuses disciplines depuis ma plus jeune enfance (escrime, ping-pong, karate) et ayant vu ce terme être le plus utilisé pour désigner les personnes pratiquant ces activités dans les associations dont j'ai fait partie ce qui est assez compréhensible, puisque ce terme, (lorsqu'il s'agit du nom) est utilisé dans le langage courant pour toute personne pratiquant une activité ou un sport, comme le rappelle le dictionnaire Larousse http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/pratiquant/63255?q=pratiquant+pratiquante#62550
De plus, en anglais, c'est le verbe "Practice" qui donne le nom "Practitioner" : en français, c'est le verbe "Pratiquer" qui donne le nom de "Pratiquant"... Nous avons des groupes de pratiques en CNV, pas des groupes de "pratice", et je trouve donc logique que nous ayons des pratiquants en CNV et pas de praticiens... :smiley:

CP

Chloé Philippe Fri 14 Oct 2016

Merci beaucoup, Isabelle, pour tes précisions qui apportent de la clarté à cette notion de "NVC Practicioner" et viennent enrichir notre réflexion. Pour ma part, je vais laisser infuser ce terme de "Pratiquant", qui m'inquiète aussi (un tout petit peu) de par les réactions qu'il peut susciter (je n'ai pas envie d'alimenter le moulin de ceux qui associe la CNV à une secte !), et que je trouve cependant assez juste quand je le rapproche en effet du terme de pratique d'un sport ou d'une activité…
Quoi qu'il en soit, le terme sera soumis à Proposition avant choix final ;-)

J'en profite pour préciser que je trouve joyeux et soutenant de voir notre communauté de traducteurs s'agrandir et échanger de la sorte :-)) Vive la collaboration !

IP

Isa Padovani Fri 14 Oct 2016

Bonsoir Chloé,
J'aimerais avoir de la clarté quand tu dis "le terme sera soumis à Proposition avant choix final" : je n'ai pas compris comment fonctionne exactement ce groupe...
Qui l'a initié ? Qui en valide les propositions ?
Merci de m'éclairer... :smiley:

D

Dieudonné Sat 15 Oct 2016

Bonjour Isabelle,

En fait ça a commencé quand Bob m'a demandé au début du processus (il a publié sa décision en mai 2014) de contribuer à mobiliser la communauté francophone (cf. http://www.cnvc.org/fr/avenir ).
J'ai cherché à ce moment là, les outils permettant d'inclure le plus efficacement possibles toutes les envies d'y contribuer. Un de ceux là, fut MediaWiki assorti de l'extension Translate. D'abord hébergé par mes soins puis par le CNVC. L'hébergement du CNVC s'étant révélé souvent limitant (fonctionnalités d'envoi d'email manquantes, site en panne, etc…) je suis dans un premier temps revenu au premier hébergement (celui utilisé actuellement pour traduire le Glossaire). Depuis, miraheze.org nous offre heureusement une solution beaucoup plus satisfaisante :
* https://nvc.miraheze.org/wiki/Main_Page

C'est pour cela que je nous propose d'utiliser ce dernier site pour les prochaines traductions.
S'ajoute à ce premier outil, le présent outil, Loomio, moyen très ergonomique d'inclure efficacement les francophones ayant envie de contribuer à chercher les traductions rassemblant le plus large consensus, en particulier quand nous avons à traduire des termes pas évidents, comme ceux que Chloé à déjà publié ici.

Ça répond à tes questions ?

Pour nous accorder sur une vision d'ensemble du processus, nous pouvons tous contribuer à ces pages :
* http://fr.nvcwiki.com/index.php/CNVC (pour publier ce sur quoi nous nous accordons)
* http://fr.nvcwiki.com/index.php/Discussion:CNVC (pour discuter les autres points)

Est-ce que ces modes de fonctionnement te donnent envie d'y contribuer ?
Préfèrerais-tu les changer radicalement ?
Ou vois-tu des moyens de les améliorer ?

IP

Isa Padovani Sat 15 Oct 2016

Coucou Dieudonné,

Merci pour toutes ces informations qui me donnent beaucoup de clarté sur comment tout cela s'est mis en place et j'ai beaucoup de gratitude pour toi et toutes celles et ceux qui ont déjà mis du temps et de l'énergie pour commencer à traduire tout ça ! :smiley:

Pour te répondre, les modes de fonctionnement me conviennent tout à fait au niveau technique (choix des plateformes d'échange, etc).
C'est au niveau des validations des choix de traduction que j'ai un petit inconfort.

En effet, le choix des mots retenus va avoir de nombreuses conséquences dans notre réseau francophone et j'aimerais donc que soit différencié :
- un groupe dédié à faire des propositions de traduction
- un groupe dédié à l'étude et la validation des propositions de traduction.

Au niveau de la composition de ces deux groupes, je verrai bien le groupe dédié à faire des propositions de traduction avoir comme membres (comme le groupe actuel) des pratiquants CNV ayant des capacités de traduction anglais/français et une bonne connaissance du réseau, ainsi que des formateurs-trices certifié-e-s du CNVC.

Quant au groupe dédié à la validation des propositions, ma préférence serait qu'il soit composé de formateurs-trices certifié-e-s du CNVC ayant une certaine ancienneté dans le réseau et/ou ayant des rôles correspondant à ceux de Recognised Role Weave Coach dans la future organisation (typiquement, les formateurs-trices étant certificatrices, les responsables pédagogiques des cursus Médiation, Accompagnement Individuel, et ceux qui coordonnent les formations dans le secteur de l'éducation, etc).

Ceci me donnerait la sécurité que le choix des termes validés soit fait par des personnes porteuses d'une certaine de la vision de la CNV, incarnant déjà dans notre réseau des rôles clefs et étant à même de mesurer au mieux les impacts possibles du choix de tel ou tel terme.

Mais je ne sais pas, peut-être que la création de ce groupe de validation a déjà été envisagé et que je ne suis pas au courant ?
Si ce n'est pas le cas, j'aurais de la joie à contribuer à sa création et à en faire partie.

Et je me réjouis de lire comment toi et les membres de ce groupe recevez ce que je viens de vous partager... :smiley:

D

Dieudonné Sun 16 Oct 2016

Merci Isabelle de venir donner ton point de vue.
Je crois en effet que nous arriverons collectivement à un choix plus robuste si chacun a l'opportunité de venir l'enrichir.
En fait, depuis que j'ai découvert la CNV, en 2002, j'y ai trouvé une dimension tellement universelle et tellement forte, j'ai été tellement profondément touché par la beauté du cadeau que je recevais, que j'ai eu envie à mon tour de contribuer à sa diffusion.
À cette époque je connaissais aussi la force de l'approche proposée par le mouvement des logiciels libres et des autres approches dans le même esprit.
Du coup, dès l'été 2002, j'ai écris à Marshall et son équipe, aidé de Pascale Molho, pour leur demander de s'en inspirer pour la diffusion de la CNV. J'ai pu en parler en direct à Marshall à Nantes en 2003. Il semblait intéressé par cette idée et m'a proposé de me rapprocher de Gary Baran (à l'époque à la tête du CNVC). En 2004, profitant du passage de Godfrey Spencer chez nous pour préparer la tenue des deux conférences de Marshall à Bordeaux, j'ai initié les versions en français et en anglais des articles présentant la CNV sur Wikipédia.
J'arrête là cette trop longue intro, pour résumer en disant que cette approche me tient toujours à cœur : )
Depuis, j'ai découvert (aussi en 2004) la force de l'approche proposée par les Cercles Restauratifs, et donc je vois notre différence de point de vue sur ce sujet comme une richesse à laquelle nous avons tout intérêt à offrir un espace ouvert, de sécurité et de compréhension mutuelle à la mesure de la beauté et de l'intensité des besoins en jeux ; )
Il me faudra plus de temps encore pour développer ma réponse, mais je vais faire une pause, le temps de continuer de préparer puis de fêter le 30ième anniversaire de notre fils !
Hugs d'anniversaire :star:

SB

Sophie Barathieu Sun 16 Oct 2016

Bonjour Isabelle et Dieudonné,
Bonjour à tous,

Je viens d'arriver dans ce groupe car je m'intéresse à l'outil Loomio et cherchais une discussion ouverte pour en comprendre le fonctionnement. En lisant vos contributions, je me demande s'il n'y a pas un petit malentendu entre vous.

Si j'ai bien compris :
- Le "comment" se prennent les décisions, c'est, sur la droite, l'affichage de "PROPOSITION". Il y en a actuellement deux qui sont fermées (car la décision a été prise) et il est possible d'en créer de nouvelles.
- Concernant le "qui" prend les décisions, ce sont les personnes qui viennent se connecter sur loomio, s'inscrivent à ce groupe et prennent la peine de venir voter sur les "propositions" ouvertes. Donc, potentiellement "tout le monde", car le groupe est ouvert à tous. Moi y compris qui ne me suis même pas présentée :-)

Si vous le jugez utile, vous pouvez donc créer un groupe moins ouvert, en lien avec celui-ci qui est utilisé pour les discussions, ce nouveau groupe ne servant qu'aux prises de décisions ... et surtout d'inviter à ce groupe les personnes dont Isabelle parle ("qui ne dit mot consent" ? "les absents ont toujours tort" ? ... encore faut-il les informer ... et les mobiliser !)

Après avoir invité les personnes considérées comme "clés" (ou "représentatives" pour la CNV) pour les prises de décisions, ce serait peut-être la prochaine "proposition" à créer :
=> Etes-vous d'accord que les décisions validant les choix de traductions soient arrêtées par un groupe (exclusivement?) composé de (... lister les critères) ?

C'est bien Loomio !
La question que je me pose concernant l'outil Loomio, c'est : Est-il possible d'avoir des contributeurs dont le vote est consultatif et d'autres dont le vote est déterminant ? (sorte de pondération des votes selon les qualifications des votants, c'est à dire selon des attributions données par le modérateur du groupe). En démocratie (ou holacratie) ça ne serait pas politiquement correcte, mais dans un domaine très technique comme votre sujet, les arguments d'Isabelle me semble fondés.

Voilà pour ma modeste contribution.

Bravo pour votre initiative. Que vive la CNV !
Sophie

PS : J'habite à Genève, suis "fan" de la CNV (fan = hautement convaincue de son intérêt) sans être "praticienne" certifiée. Je tâche d'être une "bonne pratiquante" ;-) dans ma vie quotidienne mais n'y arrive pas toujours (mea culpa ! gag !). Je n'en fais pas une religion, bien que j'encourage quiconque (surtout les éducateurs et enseignants) à s'y intéresser. Je ne craindrais pas que la CNV soit assimilée à une secte, même si le terme "pratiquant" me fait d'abord penser à une religion. C'est l'usage que l'on fait des mots qui en détermine la compréhension que l'on en a, et si je "pratique la natation" je ne me définis pas pour autant comme "pratiquante de (la) natation", ou alors je dis que je suis une "nageuse". Les Québécois utilise "pratiquer" pour dire "s'exercer". A la place de "pratiquant-e", il y a aussi "utilisateur-trice" de la CNV, ce qui place la CNV plus comme un "outil" que comme une "idéologie à suivre" ... Enfin voilà, ce n'est que mon point de vue. En espérant qu'il vous soit utile. Bonnes suites !

SB

Sophie Barathieu Sun 16 Oct 2016

PS : Si cela vous intéresse, j'ai (déjà!) reçu une réponse à ma question par une aide en ligne de Loomio : Il n'y a pas de pondération possible des votes, mais il est possible de créer des groupes différents, l'un considéré comme déterminant pour la décision, l'autre consultatif, et de soumettre la même proposition aux deux groupes.

D

Dieudonné Mon 17 Oct 2016

Merci Sophie de tous ces apports : je les trouve très éclairants et je les partage dans leur grande majorité.
Il n'y a qu'un point sur lequel j'aimerai attirer notre attention : c'est un paradoxe souvent rencontré.
En très raccourci, c'est la proposition consistant à confier à un groupe réduit "d'experts" le soin de nommer les "non-experts" ; )

De mon point de vue, la grande force de la CNV est dans la simple observation par chacun de ses effets lorsqu'on en fait l'expérience personnellement.

Ceci posé, quels sont les avantages et inconvénients de chaque option lors de la co-construction d'une décision avec un outil comme Loomio ?

C'est en se posant ces questions que j'aimerai interroger les deux propositions évoquées. Celle consistant à sélectionner les personnes "autorisées" à participer à la construction d'une décision, et celle du pari de l'ouverture complète, pondérée par de règles du jeu adaptées à cette ouverture.
C'est une déclinaison de ce pari qui a fait le succès de Wikipédia et des logiciels libres d'une manière générale.

Dans le cas présent, avec les règles du jeu proposées par Loomio, j'ai assez confiance que le degré d'ouverture actuelle soit plus bénéfique que handicapant. Par exemple, si quelqu'un venait à proposer d'adopter durablement le terme "praticien" et qu'une ou plusieurs personnes, certifiées ou non, vote "rouge", nous aurions collectivement envie de continuer à chercher une solution qui fasse plus consensus.

D'autres personnes parmi nous (nous sommes 21 !) partagent-elles cette confiance ?

Ce que j'ai pu observer grâce à la pratique de Cercles Restauratifs, c'est comment, si on ne choisi pas consciemment de sortir des schémas traditionnels (par exemple sortir de la justice punitive pour aller vers la justice restaurative), ils reviennent quasiment automatiquement, et le plus souvent sans qu'on en soit conscient.

Dans le cas présent, sortir du schéma traditionnel, consiste à faire le pari que les règles du jeu offertes par Loomio nous permettent de co-construire un consensus sans avoir à créer un espace de décision excluant les "non-experts".

Je suis curieux de lire vos points de vue : )

D

Dieudonné Mon 17 Oct 2016

Pour mémoire, le glossaire associé à cette discussion est ici :
* VO : http://www.dieudo.fr/nvc/index.php/Glossary_(3_pages)
* VF (traduction en cours) : http://www.dieudo.fr/nvc/index.php/Glossary_(3_pages)/fr

Le résumé des changements liés au Processus pour Nouvel Avenir :
* VO : http://www.dieudo.fr/nvc/index.php/Summary_of_changes_(6_pages)
* VF (traduction en cours) : http://www.dieudo.fr/nvc/index.php/Summary_of_changes_(6_pages)/fr

IP

Isa Padovani Mon 17 Oct 2016

Bonjour Dieudonné,

En te lisant, je me sens assez découragée d'avance, en te voyant reposer le débat de la manière exacte dont je te l'ai déjà vu souvent le poser, ton élan d'ouverture à 100% à chacune et chacun ne semblant pas vouloir prendre en compte le fait que certaines limites puissent exister, en particulier au niveau de qui est décisionnaire...

J'ai pourtant toujours vu Marshall de son vivant poser des limites claires et ne pas laisser décider tout un chacun décider des axes qu'il souhaitait mettre en oeuvre par rapport à la transmission de la CNV...
A chaque fois qu'il s'agissait de sa vision, je l'ai très souvent vu poser des actions qui préservaient son temps et son énergie, comme lorsqu'il a stoppé du jour au lendemain le processus de certification en 2006, et ce, sans demander son avis à personne dans le réseau. Il considérait à ce moment-là qu'il voyait quelque chose que les autres ne voyaient pas et il a posé l'action qui lui paraissait la plus ajustée pour permettre que ces autres puissent commencer à voir ce que lui voyait.
C'est de cela dont il est question pour moi ici...

Le fait que j'ai ai validée comme formatrice par les certificatrices du CNVC a reconnu une certaine vision en moi, ainsi qu'un savoir-faire et un savoir-être.
Je vois que je n'ai aucune joie à l'idée de consacrer des heures à expliquer en quoi l'utilisation du terme de praticien en CNV pour des personnes qui en sont de simples pratiquants pose un réel souci, à des personnes qui n'ont peut-être pas dans leur vie quotidienne et/ou professionnelle la vision du pourquoi de cela et des impacts que telle ou telle traduction pourrait avoir... alors que dans un groupe constitué de formateurs gérant eux-mêmes des cursus de ce type (ou autres), cela va sembler une évidence...
Et j'imagine que cela sera le cas pour d'autres termes...

Je suis cependant très intéressée d'entendre des points de vue sur les différentes traductions possibles, ainsi que les réserves qui peuvent être émises, par les membres de ce groupe-ci..
J'ai beaucoup de gratitude pour le lancement d'un groupe de traduction et en même temps, quand je vois ce qui est arrivé à certains grands textes de l'histoire de l'humanité après qu'ils soient passés par les mains de traducteurs qui n'avaient pas la vision de l'auteur initial, j'ai froid dans le dos...
C'est pourquoi j'ai vraiment le souhait qu'un groupe de validation soit constitué, avec la composition que j'ai décrite dans mon post précédent.

Les personnes qui à ce jour ont été reconnues dans notre réseau francophone comme étant les garantes de l'intégrité dans la transmission du processus et du partage de la vision de Marshall sont les certificatrices francophones : je me sentirai en sécurité au niveau des traductions choisies si celles-ci sont d'abord validées par elles et par les personnes gérant des cursus longs dans notre réseau, puis par l'ensemble des formateurs certifiés.
A ce sujet, je m'interroge : comment se fait-il qu'aucune information sur l'existence de ce groupe et son intention n'ait été envoyée aux certificatrices et à l'ensemble des formateurs-trices certifié-e-s francophones ?

CP

Chloé Philippe Mon 17 Oct 2016

Je trouve passionnant ces échanges que je découvre et je suis reconnaissante à cet outil qu'est Loomio et à chacun d'entre nous pour le temps et l'énergie qu'il consacre à ces discussions - qui pour moi, sont au coeur de ce que propose le fameux "Integrated Plan" (Plan d'Ensemble / Plan de Synthèse ?) proposé par le Conseil d'Intégration.

En effet, l'une des thématiques de ce plan (et qui correspond à un des grands changements annoncés) consiste à s'atteler aux questions de pouvoir et de privilège au sein de notre réseau, et propose aux formateurs souhaitant accéder à des "Recognized Roles" de s'engager à se former sur ce sujet difficile, sensible, et pourtant fondamental quand on se préoccupe d'organisation et de prise de décision. Il vise, dans ce que j'en ai compris au cours de notre échange avec Bob Wentworth, à dépasser les privilèges pour que l'avis de chacun (au même titre que les besoins) puisse être pris en compte.

Donc pour répondre à Isabelle, proposer à un groupe d'"experts" (comme le nomme Dieudonné), de prendre la décision finale serait, en quelque sorte, aller à l'encontre de ce qui est mis en avant et proposé dans ce Plan pour un Nouvel Avenir du réseau CNV.
Néanmoins, je rejoins Isabelle quant au fait de s'assurer que la décision sera prise par des personnes conscientes de ce qu'est le processus CNV, plutôt que de l'ouvrir à tout un chacun qui rejoindrait ce groupe Loomio sans avoir aucune ou très peu de connaissance de ce que sont ce processus et ce réseau. La différence que j'ai avec Isabelle, et où je rejoins Dieudonné, est que je ne vois pas cette "connaissance" comme réservée aux formateurs certifiés. Et même, je crois que quelque chose en moi se révolterait si après avoir passé un nombre incalculable d'heures à lire, digérer, comprendre et traduire ces textes, je me voyais exclue d'un processus de décision. Je souhaite en effet vivre de la justesse et de l'adéquation au processus dans les pratiques que nous mettons en place.

J'ai, comme Dieudonné, envie de faire confiance à cette ouverture que propose l'outil Loomio et à l'intégrité des personnes rejoignant les propositions.
Néanmoins, si la pratique de la prise de décision s'avérait difficile, nous pourrions en arriver au principe même des "Mailles" proposé dans le "Integrated Plan", qui se limitent à 12 personnes, justement pour éviter à tout groupe de se retrouver dans des discussions interminables. Un tel groupe pourrait alors être constitué en effet de formateurs certifiés et/ou certificatrices, de traducteurs (ayant travaillé sur les textes) et de quelques personnes engagées et reconnues dans le réseau depuis des années, sans pour autant bénéficier du label "certifié" (des personnes comme Nathalie Dard, par exemple). Quoi qu'il en soit, la constitution d'un tel groupe nécessiterait aussi, selon moi, l'accord de la communauté…

Voilà où j'en suis, pour "faire court", sur ce sujet.

Le suivant (la traduction de "NVC Practitioner) rejoint en fait, à un certain niveau, le premier sujet.
L'appellation de "NVC Practitioner" au sein de cet ensemble que seront les "Recognized Roles" est défini de manière à englober un plus grand nombre de personnes que ne le sont actuellement les formateurs certifiés. Je cite le résumé du plan (toujours "en cours" de traduction puisque nous ne nous sommes pas encore accordés sur les termes du glossaire, mais traduit néanmoins dans sa globalité) :

"Il y aura un rôle reconnu de "Praticien de la CNV ", pour ceux qui intègrent la CNV dans leur vie quotidienne et s'engagent dans la communauté CNV. "Ambassadeur de la CNV" est un autre rôle reconnu où la CNV est non seulement intégrée individuellement, mais aussi mise en application dans divers domaines, tels que la résolution de conflits, l'éducation, la parentalité, la santé, la médiation ou d'autres encore."

Pour en avoir discuté avec Bob, il semble clair que cette appellation ne serait pas délivrée à tout un chacun, et que les "Practitioners" auront derrière eux déjà un certain nombre d'années de pratique et d'imprégnation, si bien que le processus sera alors intégré, en ce sens que ces personnes auront déjà une certaine "maîtrise" du processus - et ne seront pas de simples "pratiquants" (comme ce qu'a pu évoquer Sophie précédemment). Les compétences de ces "Practitioners" rejoindront en quelques sortes celles acquises dans les parcours AI ou Médiation, même si ces "Practitioners" là ne seront pas spécialisés dans le domaine de l'accompagnement ou de la médiatin - d'où la cohérence avec l'appellation Praticien AI/AE/AH-CNV, me semble-t-il.
Ceci pour dire que je me sens aujourd'hui quand même plus à l'aise, pour être en cohérence avec le choix du terme anglais, avec la traduction "praticien" que celle de "pratiquant"...

J'espère avoir été claire dans mes propos, car je n'ai plus le temps de relire ce que j'ai écrit.

Qu'en dites-vous ?
En tout cas, ce que j'apprécie, c'est que les discussions restent ouvertes :smiley:

IP

Isa Padovani Mon 17 Oct 2016

Chère Chloé,

Merci pour tes apports...

Je peux vraiment me relier au fait que tu aimerais que le temps et l'énergie que tu consacres pour contribuer à traduire des textes soient pris en compte et que cela te ferait mal au coeur de ne pas faire partie du processus de validation finale desdites traductions...
J'aimerais aussi te partager que cela me fait juste bizarre de découvrir un groupe dans lequel des personnes que je ne connais juste pas (toi, par exemple) sont en train de faire des choses qui vont avoir un fort impact sur l'avenir d'un réseau dans lequel je suis fortement engagée depuis une quinzaine d'années...
Et ça me fait aussi bizarre de ne pas voir dans les discussions de ce groupe une majorité d'ancien-ne-s du réseau, certifié-e-s ou pas, ce qui me donnerait un peu plus de sécurité sur ce qui est en train de s'y faire...

Pour rester autour du terme de Praticien... tu écris que le terme de Practitioner désignera des personnes "ayant derrière eux déjà un certain nombre d'années de pratique et d'imprégnation, si bien que le processus sera alors intégré, en ce sens que ces personnes auront déjà une certaine "maîtrise" du processus - et ne seront pas de simples "pratiquants".
Tu dis également que "Les compétences de ces "Practitioners" rejoindront en quelques sortes celles acquises dans les parcours AI ou Médiation, même si ces "Practitioners" là ne seront pas spécialisés dans le domaine de l'accompagnement ou de la médiation - d'où la cohérence avec l'appellation Praticien AI/AE/AH-CNV, me semble-t-il": je ne comprends pas bien en quoi leurs compétences pourraient ressembler aux compétences acquises par des pratiquants en CNV qui, en plus de tous les stages CNV qu'ils ont fait et de l'intégration de la CNV dans leur vie quotidienne, ont suivi en plus des cursus spécialisés pendant 3 ans ! Et je ne suis donc pas confortable qu'à compétences différentes, les termes soient identiques...

Mon expérience, depuis une dizaine d'années que j'anime des cursus de formation de Praticiens en AI-CNV (et maintenant en AE-CNV), que le nombre de jours de pratique annoncés par les personnes qui s'inscrivent par exemple dans nos cursus ne permet en rien de se faire une de de leur intégration du processus....
Nous avons mis 10 ans avec Hélène Domergue Tappolet, créatrice de ces cursus en accompagnement individuel par la CNV, à créer un cursus sur 3 ans qui permette de pouvoir valider des Praticiens en AI-CNV : le constat est que, pour des personnes qui avaient en entrée 20 à 50 jours de formation en CNV avec des formateurs certifiés du CNVC, nous avons certifié seulement 50% des participants...

De mon côté, indépendamment du fait que le terme de Praticien est spécifiquement réservé à l'heure actuelle dans notre réseau à des personnes ayant suivi 3 années de formation spécifiques et ayant eu des compétences validées par les responsables pédagogiques des cursus en question, j'aimerais vraiment attirer l'attention de tous dans ce groupe sur le fait que le terme de "Praticien", dans le langage usuel, ne désigne jamais quelqu'un qui pratique quelque chose, mais quelqu'un qui en a un certain degré de maîtrise...
Le terme de Praticien étant actuellement réservé dans notre réseau à des personnes ayant suivi des cursus de formation spécifiques sur 3 ans, j'aimerais qu'il reste réservé à la reconnaissance de personnes ayant un degré de formation similaire.

Les enjeux qui se posent donc pour moi sont donc, si l'on souhaite nommer "Praticiens en CNV" des pratiquants ayant une intégration particulière de la CNV :
- la mise en place de cursus spécifiques d'approfondissement de la pratique, sur 3 ans, en vue de former et valider des Praticiens en CNV dont on pourra reconnaitre les compétences
- la mise en place des instances de vérification et de validation de leurs compétences, les autorisant à utiliser le titre de "Practitioners", quelle que soit la traduction qu'on lui donne

Sachant que, si de telles formations étaient mises en place, ainsi qu'une instance de vérification et de validation des compétences acquises, je serais moins inconfortable avec l'utilisation du terme de "Praticien en CNV"...

CP

Chloé Philippe Tue 18 Oct 2016

Merci, Isabelle, de ta réponse qui prend en compte mes considérations et vient compléter notre réflexion.

J'y répondrai donc en 2 temps, pour rester en continuité avec les 2 sujets abordés (constitution du groupe et traduction "de practitioner" :

1) Je lis à quel point tu trouves étrange de correspondre avec des personnes que tu ne connais pas, au sujet de l'avenir d'une communauté dans laquelle tu es engagée depuis une quinzaine d'année et je rejoins ta surprise et ton questionnement. Je suis en effet inquiète et triste de constater que nous ne sommes pas plus nombreux à participer à ce fil de discussion et à porter de l'intérêt à ce Nouvel Avenir que propose le Plan. Et j'ai aussi envie de te donner un peu plus de clarté sur qui je suis, car même si tu ne me connais pas, nous nous sommes déjà "rencontrées" à deux reprises. J'ai découvert le processus CNV en 2007 avec Michelle Guez à un moment où le processus de certification francophone était "gelé" puisque en "réflexion et reconstruction". J'avais pourtant dès mes premiers modules compris l'impact qu'avait ce processus sur moi et mon entourage et j'ai tout de suite su que j'avais envie de me former pour l'intégrer et le transmettre. J'en suis aujourd'hui à plus de 170 jours de formation et je suis inscrite au parcours de certification depuis 2012. Nous nous sommes rencontrées de visu lors du stage avec Miki Kashtan du côté de Chambéry en mars 2013 et je t'ai vue sans que tu me voies (tellement tu étais sollicitée) lors de tes deux jours à Nantes en juin 2015. Donc même si tu ne te souviens pas de moi, je ne suis pas une "toute nouvelle" dans ce réseau et des personnes comme Anne Bourrit, Vinciane Marlière, Hélène Tappolet ou Véronique Gaspard pourront t'éclairer à mon sujet ;-) Est-ce que ces précisions apportent un peu de soulagement ou de clarification sur qui je suis ?

2) Sur la compréhension et la vision de ces "practitioners", je suis heureuse et rassurée de lire que nous sommes en fait sur la même longueur d'ondes. Car cette appellation dans le "Integrated Plan" correspond à ce que tu aimerais y voir :
"terme de Praticien est spécifiquement réservé à l'heure actuelle dans notre réseau à des personnes ayant suivi 3 années de formation spécifiques et ayant eu des compétences validées par les responsables pédagogiques des cursus en question, j'aimerais vraiment attirer l'attention de tous dans ce groupe sur le fait que le terme de "Praticien", dans le langage usuel, ne désigne jamais quelqu'un qui pratique quelque chose, mais quelqu'un qui en a un certain degré de maîtrise…"
Il s'agit bien, comme je l'ai écrit précédemment et notifié par Bob, d'un certain degré de maîtrise acquis. Ce que je trouve intéressant dans la nouvelle formule, c'est que cette appellation de "Practitioner" ne sera pas délivrée par une seule ou deux personnes, mais par une "Maille de Rôles Reconnus", elle-même composée au moins d'un/une certificateur/trice, de formateurs certifiés (ou Ambassadeurs dans la nouvelle appellation), de la personne concernée souhaitant accéder à cette appellation et de quelques uns de ses pairs. Ce processus se fera sur plusieurs mois / années au cours desquelles ces personnes se côtoieront et pourront bénéficier de feedbacks des uns et des autres pour avancer et évoluer. Aucune personne ne pourra à elle seule se décréter "Practicioner CNV". Le terme de "Practitioner" ou "Praticien" sera alors porteur du même sens, et de la même intention, dans la communauté anglophone, francophone et j'espère aussi dans les autres… Ces précisions t'apportent-elles là aussi un peu de discernement et aussi un peu plus de sécurité quant à l'utilisation de ce terme au sein de notre réseau ?

Quant au fait de fermer le groupe, je ne suis pas sûre de me sentir en alignement avec cette proposition, même si j'ai moi aussi envie de consacrer mon temps et mon énergie sur ce Loomio à des réflexions et choix de traduction - et non à des réflexions sur le fonctionnement de Loomio, ni à des observations sur l'application du processus CNV (même si je vois tout l'intérêt de ce dernier point)
Juste pour dire : les deux heures que j'ai consacrées entre hier et aujourd'hui à Loomio sont deux heures que je ne passe pas à faire avancer les traductions !

Je vais donc laisser infuser cela avant de me prononcer sur le vote ;-)

IP

Isa Padovani Tue 18 Oct 2016

Chère Chloé,

Un grand MERCI pour le soin que tu prends à te présenter ainsi... Oui, cela contribue tout à fait à me sentir davantage en lien avec toi et aussi de soulagement, oui... :smiley:
En fait, juste là, je vois que je suis curieuse de te "remettre", puisque nous nous sommes déjà croisées plusieurs fois et ma demande serait sans doute, si tu en es d'accord et que cela fait sens pour toi, de m'envoyer une photo de toi sur mon adresse info@communfication.eu : ce serait joyeux pour moi de mettre un visage sur nos échanges ! :smiley:

Ensuite, un autre grand MERCI pour les précieuses précisions que tu me donnes quant au processus qui pourrait conduire à l'avenir à la reconnaissance de ces fameux "Practitioners" : je suis juste curieuse de savoir où tu les as obtenues, car je n'ai pas souvenir d'avoir lu ce que tu me décris dans les documents qui sont à disposition (que ce soit en anglais ou en français). En particulier le passage : "cette appellation de "Practitioner" ne sera pas délivrée par une seule ou deux personnes, mais par une "Maille de Rôles Reconnus", elle-même composée au moins d'un/une certificateur/trice, de formateurs certifiés (ou Ambassadeurs dans la nouvelle appellation), de la personne concernée souhaitant accéder à cette appellation et de quelques uns de ses pairs
Ce processus se fera sur plusieurs mois / années au cours desquelles ces personnes se côtoieront et pourront bénéficier de feedbacks des uns et des autres pour avancer et évoluer. Aucune personne ne pourra à elle seule se décréter "Practitioner CNV". Le terme de "Practitioner" ou "Praticien" sera alors porteur du même sens, et de la même intention, dans la communauté anglophone, francophone et j'espère aussi dans les autres… "

Enfin, je vois que la relecture que je viens de faire du paragraphe D2 - Recognised Roles dans le cnvc-new-futre-integrated plan, commence à me donner un peu plus de clarté sur la notion de Practitioner tel qu'envisagé dans la nouvelle organisation.
Je manque juste encore de clarté sur les modalités de reconnaissance concrète des Recognised Roles et apprécierai d'avoir davantage d'infos sur ce sujet ou qu'on me dise ou les trouver.

A bientôt, Chloé, avec joie ! :smiley:

SB

Sophie Barathieu Tue 18 Oct 2016

Bonjour à tous,
Je suis impressionnée de constater que les principes de la CNV puissent être aussi bien mobilisés dans les échanges, comme la reconnaissance des besoins et sentiments, et de la bienveillance qui émane de ce qui est écrit, malgré les désaccords. Wow ! Merci pour cette leçon pratique !
- En tant que non experte, utilisatrice "tant bien que mal" de la CNV, je me félicite d'être arrivée dans ce groupe pour y apprendre par l'exemple.
- En tant que personne cherchant à comprendre et utiliser l'outil Loomio, je me permets de constater que son organisation prévoit des fils de discussions différenciés selon la thématique et qu'il serait en effet plus aisé de bien distinguer les nouveaux sujets en ouvrant de nouveaux fils de discussions. Sauf que les arguments sur le choix de traduction de "Practitioners" rejoignent la préoccupation quant au processus de validation. Bon, comment avancer ?

Les thématiques se dégageant sont :
1. Pour tel ou tel terme, par exemple "Practitioners", comment le traduire ?
2. Comment valider les choix de traduction ?
3. Qui inviter à ce groupe ?

Le point 1. a été déclencheur d'une réflexion sur les points 2. et 3. que l'on pourrait regrouper sous le titre "Processus de validation".

Je pense qu'il serait utile au groupe que les différents point soulevés soit résumés et que l'audience soit élargie (invitation dans le groupe des personnes dont parle Isabelle).

Bien à vous
Sophie

IP

Isa Padovani started a proposal Tue 18 Oct 2016

Définition du statut du groupe "ouvert" ou "privé" Closed Fri 21 Oct 2016

Je vois que je me sens touchée en lisant les partages des personnes qui arrivent un peu par hasard en ce groupe, soit parce qu'ils s'intéressent à la CNV, soit parce qu'ils s'intéressent à Loomio et en même temps, ma préférence serait que ce groupe ne soit pas en statut ouvert et visible par tous, afin que nous puissions cibler les échanges entre traducteurs et formateurs-trices certifié-e-s + certificatrices.
Sans cela, je crains des fils de discussion interminables et une dispersion de l'énergie...
En d'autre termes, j'ai beaucoup de joie à nourrir mes besoins de connexion, de partage, etc, avec des êtres humains intéressés par la CNV et en même temps, ma préférence dans ce groupe, qui a un objectif défini, autour de la traduction, est d'en réserver l'accès à un groupe de personne invitées.

Agree - 1
Abstain - 1
Disagree - 4
Block - 0
6 people have voted (20%)
SB

Sophie Barathieu
Abstain
Tue 18 Oct 2016

Comme je n'ai pas été invitée et ne suis pas directement concernée par les choix et les enjeux, je m'abstiens et vous laisse décider de fermer le groupe ou pas. J'aurais plaisir à y être invitée si vous considérez que mes apports vous sont utiles.

D

Dieudonné
Disagree
Tue 18 Oct 2016

Comme je viens de le développer dans ma dernière contribution, je ne vois pas de contribution justifiant une telle mesure.
Pour l'instant nous sommes plus menacés par le manque de contributeurs et le goulot d'étranglement évoqué par le CNVC.

SB

Sophie Barathieu
Disagree
Tue 18 Oct 2016

Finalement, comme je suis concernée par "Si la CNV occupe une place importante dans votre vie ..." je change mon vote de "Je m'abstiens" à "Pas d'accord".

F

Florence
Disagree
Thu 20 Oct 2016

La communauté CNV ne saurait se réduire aux formateurs certifiés. Il me semble important de préserver la richesse et la variétés des apports de chacun. J'ai confiance que chacun participera en ayant à cœur de contribuer de la manière la plus juste.

F

Florence
Disagree
Thu 20 Oct 2016

La communauté CNV ne saurait se réduire aux formateurs certifiés. Il me semble important de préserver la richesse et la variété des apports de chacun. J'ai confiance que chacun participera en ayant à cœur de contribuer de la manière la plus juste.

CP

Chloé Philippe
Abstain
Thu 20 Oct 2016

Pour l'instant, je m'abstiens : voir mon questionnement et ma suggestion de création d'une maille prototype (à la fin des discussions sur la traduction de "NVC Practitioner")

GK

Genevieve Keller
Disagree
Thu 20 Oct 2016

Je trouve important d'avoir le plus de feedback possible pour l'instant sachant qu'on peut changer les termes s'ils ne sont pas opérationnels.

D

Dieudonné Tue 18 Oct 2016

Avant de répondre plus longuement sur le fond, juste une précision : lors du lancement du Processus pour un Nouvel Avenir (PNA), nous avons tous été invités à participer au google group associé, sans restriction. Cf. http://www.cnvc.org/fr/avenir .
Les échanges en français y ont été assez réduit : 44 messages en deux ans et demi (sur un total de 812 messages).
La forme du google group n'ayant que peu réussi à mobiliser la communauté francophone, je suis très heureux de voir que ce Loomio semble beaucoup plus efficace à fédérer des énergies constructives autour de ces questions qui nous tiennent tant à cœur.
J'aimerais rassurer Isabelle Padovani, quant à la manière dont nous pouvons y préserver notre énergie. Si une ou plusieurs personnes venaient à contribuer à des discussion interminables, nous aurions pas mal de moyens d'y répondre, de la simple demande de modération, jusqu'à l'exclusion du groupe, voir même la possibilité de n'y participer que sur invitation.
Jusqu'à présent, je ne vois pas de contributions justifiant ces mesures.

Nous nous trouvons à mon sens dans une situation de choix du même type que celui auquel ont eu à faire face les personnes cherchant à promouvoir une « encyclopédie librement distribuable que chacun peut améliorer ». Nous savons aujourd'hui que le pari de l'ouverture de Wikipédia a été un pari gagnant. Mais ce n'était pas évident. Dans ses premières années, peu nombreux étaient ceux à qui cela inspirait confiance de permettre à n'importe qui de contribuer à améliorer une encyclopédie.

Pour revenir à notre sujet, je voudrais citer le « Résumé des changements (6 pages) » (traduction provisoire) :
« A. Prise de Décision > Qu'est-ce qui change ? > […] Les décisions continuent d'être prises par ceux qui travaillent activement au sein de l'organisation. Cependant, beaucoup plus de personnes sont considérées comme travaillant activement au sein de la CNV-O qu'elles ne l'étaient dans le CNVC. Il est relativement facile, pour chacun le souhaitant, de devenir Partenaire (avec l'autorité de prise de décision associée). Les prises de décision sont mieux partagées qu'elle ne l'étaient auparavant. L'intention est d'éliminer les goulots d'étranglement que peuvent générer les prises de décision et la nécessité d'attendre que quelqu'un agisse avant qu'un mouvement soit possible. »

Le goulot d'étranglement est effectivement l'image qui parle le mieux pour moi des freins que j'ai pu observer depuis 2002 dans le réseau de la CNV.

Donc, bien-sûr, aller à l’excès dans l'autre sens serait aussi contre-productif. Et pour nous aider dans la juste mesure à trouver, la proposition actuelle du groupe de d'intégration du CNVC est de nous inspirer du travail présenté sur le site http://reinventingorganizations.com .

Pour résumer, je veux rappeler que le défi qui se présente à nous est bien de réussir à mobiliser la communauté francophone, pour donner un retour à la proposition du CNVC, avec plusieurs sous-défis :
* nous accorder sur une traduction du glossaire
* finaliser la traduction des autres documents associés
* pour nous aider à prendre conscience de l'ampleur de la tâche, nous avons la Procédure de traduction conçue par Godfrey Spencer

Je viens de découvrir à l'instant le message que Chloé devait être en train de rédiger en même temps que moi. Merci Chloé : )

J'ai demain et après-demain la chance de pouvoir travailler avec Catherine-Stéphanie, parfaitement bilingue, participante à nos groupes de pratique (CNV depuis 2004, la venue de Marshall à Bordeaux, et Cercles Restauratifs depuis 2011), sur la relecture des traductions.

J'espère que nous saurons lever ensemble tous les pièges, goulots d'étranglement et autres, pour réussir à fédérer nos énergies vers notre objectif commun :
* VO : The overall structure of the NVC Community and Organisation, serving all who are connected to Nonviolent Communication
* VF : La structure globale de la Communauté et de l'Organisation CNV, au service de tous ceux qui sont liés à la Communication NonViolente

Ces formulations sont extraites du Diaporama (57 diapositives) : http://www.dieudo.fr/nvc/index.php/Slide-show_Presentation_(57_slides)/fr

IP

Isa Padovani Tue 18 Oct 2016

Cher Dieudonné,

J'ai découvert aujourd'hui sur le site du CNVC le texte suivant : "15 mai 2014. Dieudonné Dard a accepté d'être le «champion de processus» pour la communauté francophone CNV, et soutiendra la circulation de l'information sur le processus de et vers cette communauté."

Je suis donc plus que surprise, du coup, en lisant que ton intention est de mobiliser la communauté CNVC et en voyant que, à ma connaissance, la communauté francophone et plus particulièrement les formateurs et formatrices certifiés du CNVC n'ont pas été directement informés par tes soins de l'ouverture de ce groupe-ci.
Je ne sais pas si tu imaginais que mettre l'info sur l'existence de ce groupe sur le WIki francophone suffirait, mais ce n'est visiblement pas le cas...
Quoiqu'il en soit, je viens d'envoyer un mail à tous les formateurs et formatrices francophones pour leur donner l'info et l'adresse de ce groupe...

La question de fond pour moi est en fait : qui a validé que ce groupe peut être décisionnaire pour des décisions qui vont impacter l'ensemble du réseau francophone CNV pour les années à venir, alors que les seuls "rôles reconnus" à ce jour que sont les formateurs certifiés ne sont pas pas au courant de l'existence de ce groupe ?
Je crée donc un post sur ce thème...

D

Dieudonné Tue 18 Oct 2016

Merci Isabelle de relayer cet appel.
Toutes les personnes qui se sentent concernées par le Processus pour un Nouvel Avenir initié par le CNVC ont été invitées, depuis avril 2014, ici : http://www.cnvc.org/fr/avenir à s'inscrire au google groupe dédié au Processus. J'ai informé ce google groupe de l'utilisation de ce groupe Loomio : 472 personnes.
J'ai aussi informé directement par courriel de nombreuses autres personnes, parmi lesquelles, Anne Bourrit, Godfrey Spencer, Pascale Molho, Françoise Massieu, Françoise Keller, Isabelle Desplats, Rédouane Saloul, Diane Baran, Chloé Philippe, etc…
Mais il est sûr que mon appel n'est qu'un appel à être relayé, et encore une fois je te remercie de l'avoir fait.
Ce groupe Loomio n'est pas une "instance officielle" dans le sens où les décisions qui en ressortent ne sont représentatives que des personnes qui y ont participé.
J'ai pris l'initiative de le lancer (il n'y a que deux semaines !) parce-que comme avec les processus Synanim, nous sommes très nombreux à être concernés :
« Si la CNV occupe une place importante dans votre vie, vous êtes invité à aider à repenser collectivement, de fond en comble, comment la communauté mondiale de CNV va s'organiser. »

PM

Pascale Molho Tue 18 Oct 2016

Eh bien merci à vous 4 de la richesse de vos échanges ! :clap:
J'ai effectivement reçu une invitation de ta part de Dieudonné que je remercie en septembre je crois, et me suis dit que j'allais m'y mettre dès que j'aurais un peu d'espace temps.. ce qui est mon défi chronique (amplifié par des événements familiaux et ma lenteur à taper à l'ordinateur..)
C'est un mail d'Isabelle qui m'a poussée à me connecter ce soir, et je vais faire de mon mieux pour digérer vos écrits, m'informer à la source autour des ces nouveaux rôles - et apporter ma contribution
Pascale Molho

IP

Isa Padovani Tue 18 Oct 2016

Coucou Pascale,
Ravie de te retrouver ici ! :smiley:
Et à bientôt pour la suite des échanges, avec joie...
Bisous du soir, :heart:
Isabelle

CP

Chloé Philippe Wed 19 Oct 2016

Je suis heureuse de voir que nous progressons et que Pascale nous a rejoint ; j'espère que cela contribue, avec le reste, à rassurer Isabelle sur le fait que les choix pris le seront en conscience et avec une connaissance du processus et du réseau CNV :smiley:

Pour répondre à l'interrogation d'Isabelle quant à la "source" de mes informations, je précise que depuis que je me suis plongée dans ces traductions (il y a une quinzaine de jours), je me suis "documentée" en écoutant des enregistrements de présentations précédentes de l'Integrated Plan" à la communauté anglophone.

Si vous avez envie vous-mêmes d'en savoir plus, vous trouverez toutes ces présentations et celles à venir (il y en a une ce soir-même à 21 heures avec Vérène Nicolas EN FRANÇAIS !!!) sur le lien suivant :

http://www.cnvc.org/future/phase3/integrated-plan-information-sessions

J'ai aussi pu échanger avec Bob Wentworth et lui poser certaines questions concernant l'explication de certains termes et aussi obtenir des clarifications sur des notions proposées (comme la maille des Recognized Roles", notamment).

Merci à vous deux, Isabelle et Dieudonné, d'avoir informé le réseau de ce qui se joue actuellement.

Je profite aussi de cet espace pour rappeler la présentation que fera Miki Kashtan le samedi 3 décembre de 10h30 à 16h dans le 20e à Paris :

http://fr.nvcwiki.com/index.php/CNVC?utm_campaign=new_discussion&utm_medium=email&utm_source=thread_mailer#Participer

Enfin, je précise que si en effet, il est important pour nous de nous accorder sur le glossaire, il est aussi fondamental de comprendre l'esprit dans lequel ces termes ont été choisi et donc d'avoir aussi une compréhension de l'"Integrated Plan" ;-)

Alors, bonne lecture et bonnes recherches à chacun :smiley:

X

Xavi Thu 20 Oct 2016

Merci les amis, cela me fait vraiment du bien de voir notre capacité à parler avec respect et recherche de la compréhension de ce qu'il y a de commun, qui me parle, dans le point de vue de l'autre, dont vous faites preuve dans ces échanges. Beaucoup d'amitiés à chacun.e.

CP

Chloé Philippe Thu 20 Oct 2016

Je ne me sens toujours pas à même de me positionner sur le sujet car à dire la vérité, mon coeur balance :

1) J'ai envie de laisser le groupe ouvert car j'ai moi aussi confiance que chacun peut apporter son avis, contribuant ainsi à la richesse et à la refondation de notre communauté.

2) j'ai aussi à coeur de ne pas laisser les choses trop traîner (ils attendent impatiemment nos traductions aux E.U.) et aussi et surtout que les choix soient faits par des personnes au courant des textes et des changements proposés, avant de se prononcer sur un choix ou un autre de traduction. Cela nous permettrait, je crois, de gagner un temps fou - comme je l'ai précisé dernièrement, les échanges avec Isabelle ont été riches et constructifs pour l'avancée dans la compréhension de "Practitioner" et en même temps, cela a nécessité beaucoup de temps de lecture et de rédaction, temps qui n'a pas été consacré à la traduction !
Alors, je pourrais facilement envisager la création d'une Maille, à l'image de ce qui est proposé dans le Plan, qui serait constituée des traducteurs actifs ces 15 derniers jours, de formateurs (connaissant le sujet, comme Isabelle et Pascale, par exemple !) et de quelques membres de la communauté, connaissant eux aussi le sujet (comme Françoise, par exemple) et peut-être aussi d'une ou deux autres personnes, pour un "regard extérieur", en ne dépassant pas le nombre de 12 participants. Nous lancerions alors le premier prototype de maille :smiley:
Qu'en dites-vous ??

IP

Isa Padovani Thu 20 Oct 2016

Je suis partante pour la création d'une Maille spécifique pour la traduction, avec les personnes dont tu parles...
Est-ce que tu crées une proposition pour valider cela et on crée ensuite un sous-groupe dédié à cela sur Loomio ?

CP

Chloé Philippe Thu 20 Oct 2016

En fait, je réalise : puisqu'il ne s'agit pas d'une maille opérationnelle, mais d'une maille de la communauté, celle-ci ne nécessite pas d'être limitée à 12 :-)

D

Dieudonné Thu 20 Oct 2016

Je partage cette façon de voir :smiley:

FK

Françoise Keller Sat 22 Oct 2016

C'est compliqué pour moi de suivre ce fil de discussion qui aborde plusieurs sujets. Seriez-vous d'accord de faire des discussions séparées ?

IP

Isa Padovani Sat 22 Oct 2016

Coucou Françoise,
Ravie de te voir ici ! :clap: :smiley:
En fait, plusieurs discussions ont été démarrées à partir de celles-ci, oui... et pour ma part, après avoir lu attentivement le descriptif des Rôles Reconnus (que j'ai commencé à traduire, voir cette page je n'ai plus d'objection à l'utilisation de ce terme...