Loomio
Wed 14 Mar 2018

Allocation de budget au développement de la plateforme

MB
Myriam Bouré Public Seen by 308

Comme discuté lors de la réunion en ligne du vendredi 2 mars (auquel ont participé Morgane et Caroline d'Epicentre, Rachel, Caroline, François, Angélique du Grand Besançon et Myriam) l’objectif de ce post est de vous expliquer le nouveau fonctionnement de l’équipe globale qui travaille sur le développement de la plateforme et vous faire une proposition d’allocation budgétaire pour 2018 de la participation d’Open Food France à l’effort global et aux améliorations dont nous avons nous aussi besoin.

1- Pourquoi on change de fonctionnement?

Jusqu’à présent, chaque nouvelle communauté locale OFN (Open Food France par exemple) devait constituer sa propre équipe de développement locale et établir ses propres priorités. Cela a généré beaucoup d’inefficacité notamment pour trois raisons:
- Nous avons “dispersé” nos ressources sur pleins de besoins en même temps, mais au final soit cela prenait des mois (voir années!) pour qu’une fonctionnalité aboutisse, avec autant d’impatience des utilisateurs, soit nous ne parvenions même pas à faire aboutir ce que nous commencions. A vouloir trop faire en même temps, on n’arrive à rien.
- Aussi tous les développements arrivaient dans un goulot d’étranglement pour être fusionnés, et c’était un peu à celui qui criait le plus fort pour faire passer son bout de code, seuls 2 développeurs en Australie connaissant très bien le code et ayant les droits pour fusionner.
- Enfin, il semble qu’on peut voir dans le code l’incohérence de nombreux choix, l’un tirant le “produit” dans une direction, l’autre dans une autre opposée, avec au final un manque de cohérence globale. Et aussi personne ne souhaitait financer la résolution de la dette technique (mise à jour des briques techniques sur lesquelles sont construites OFN).

Au final, nous avons fait relativement peu de choses, et cela nous a coûté cher, et nous avons pris beaucoup de retard sur la dette technique, ce que nous payons aujourd’hui car on va devoir se concentrer à temps plein quasiment dessus pendant plusieurs mois.

Ainsi nous avons collectivement décidé lors de nos 3 semaines de travail en Australie cet hiver de changer notre manière de fonctionner, et de réellement gérer notre commun global (le code source de la plateforme) ensemble, d’une façon cohérente, organisée, et efficace.

Il n’y a maintenant qu’une seule équipe “produit” (global product team) avec des développeurs, des testeurs, des designers, et des coordinateurs qui assurent l’avancement des travaux et la bonne tenue des processus.

Nous avons mis en place différents processus pour prioriser ensemble les fonctionnalités/bugs sur lesquels nous allons concentrer nos énergies chaque trimestre. L’idée c’est de faire moins en même temps, mais bien, et de livrer de façon régulière des améliorations. (voir https://community.openfoodnetwork.org/t/overview-end-to-end-ofn-product-development-process/1134 et voir la feuille de route ici: https://docs.google.com/spreadsheets/d/1k5E2PJm-c33_lmgM9ueTOT6jnb1HZI7nHuPXA7bBJkY/edit?usp=sharing)

Enfin il était important de bâtir un processus de “certification” des personnes habilitées à être payées pour travailler dans cette équipe, et sur des rémunérations équitables, les contributeurs pouvant être basés dans des endroits du monde différents, et avoir des niveaux de maîtrise différents (voir documentation en cours ici: https://ofn-user-guide.gitbooks.io/ofn-contributor-guide/content/onboarding-process.html).

2- Qui dit équipe globale et feuille de route globale dit budget global

Donc l’idée est que tous les fonds que nous avions prévu d’allouer pour payer des développeurs pour travailler sur l’amélioration de la plateforme, nous les “allouons” au financement de l’équipe globale au fur et à mesure de l’avancement des développements.

Nous avons estimé le besoin à 300K€ par an, en comptant à 40€ de l’heure, 3 développeurs 3 jours par semaine et pour chaque heure de développeur, 1/3h de test, 1/3 h de design, 2/3h de coordination. Ce qui est le minimum pour avancer à un rythme régulier.

3- Allocation de ressources par Open Food France

Il nous reste encore 60K€ sur notre compte en banque sur le budget disponible jusqu’en juillet, et nous attendons à 99,9% assuré une donation d’un particulier à hauteur de 50K€. Il y a aussi de bonnes chances que le soutien des Fondations soient renouvelé pour au moins 1 an. De toute façon, nous souhaitons avancer le plus vite possible sur l’amélioration de la plateforme pour que davantage de hubs puissent l’utiliser en France et qu’elle soit suffisamment performante pour que nous puissions sans rougir communiquer largement donc nous avons intérêt à financer ces développements au plus tôt.

Donc je propose sur le budget actuellement disponible de 110K€ d’en affecter 100K€ à la feuille de route globale pour l’exercice 2018. Nous gardons 10K€ pour être sûrs de pouvoir couvrir nos charges propres et attendons le renouvellement des soutiens des Fondations qui nous permettront de continuer à financer l’amélioration de la plateforme sur fin 2018 et 2019.

Ces montants seront versés en payant directement les développeurs travaillant sur les développements, notamment ceux dans la zone euro, donc Enrico et Pau de Coopdev (bossent 5 jours par semaine sur OFN) en Catalogne, et je l’espère bien Hugo qui est bien avancé dans le processus de certification :-)

4- Pourquoi autant?

Les années précédentes ce sont surtout les Australiens et les Anglais qui ont financé le développement de la plateforme dont nous bénéficions aujourd’hui. Les Australiens n’ont plus autant de financements, les Anglais viennent d’apprendre le renouvellement d’une subvention donc vous pouvoir mettre au pot (mais pas énorme comme montant), les canadiens aussi, mais globalement ces contributions vont être relativement marginales, et la France est la mieux placée cette année pour contribuer de façon significative à cet effort global. Il me semble important de jouer ce jeu de la communauté, et de garder en tête que peut-être demain les fonds viendront majoritairement d’ailleurs, et que c’est nous qui en bénéficieront.
Transparence sur les financements alloués cette année par chaque instance à aujourd'hui: https://docs.google.com/spreadsheets/d/1EjDgQOGMAePgyvWv8gyIPgLPnvieWoWXO0bUzkz4pPA/edit?usp=sharing

MB

Myriam Bouré started a proposal Wed 14 Mar 2018

Allocation budgétaire aux développements Closed Sat 17 Mar 2018

Outcome
by Myriam Bouré Sat 17 Mar 2018

La proposition d'allocation de 100K€ pour les développements de la plateforme sur 2018 est donc adoptée. 10 personnes ont exprimé leur voix, les autres ont donc consenti (qui ne dit mot consent). Il y a eu pour une fois un peu de débat (merci!) notamment sur l'importance de ne pas rémunérer que des développeurs et de rémunérer aussi les personnes travaillant sur la coordination, la communication, le développement de la communauté, etc. N'hésitez pas à regarder les commentaires pour voir la nature des discussions.
9 personnes se sont prononcées POUR et 1 personne contre mais sans bloquer donc la résolution est adoptée par l'Assemblée Générale permanente :-)

L'Assemblée Générale (permanente) vote l'allocation budgétaire de 100K€ pour 2018 aux développements du logiciel Open Food Network sur lequel nous reposons.

Agree - 9
Abstain - 0
Disagree - 1
Block - 0
10 people have voted (32%)
GN

Gilles Nollet
Disagree
Wed 14 Mar 2018

Même si je ne suis plus très proche du projet, je pense qu'allouer 50 K€ aux développements semble plutôt raisonnable. ça permet d'utiliser une partie du budget à la communication qui peut être important pour développer la visibilité de la solution.

OK

Olivier Krener Fri 16 Mar 2018

100k€, ça laisse 10k€ seulement pour le reste. N'y a t'il pas beaucoup de choses qui sont presque aussi importantes que le dev? Communication, marketing, dev des communautés, conseil aux hubs en formation, conseil juridique (sur la nouvelle loi sur les logiciels de caisse par ex.)...

MB

Myriam Bouré Fri 16 Mar 2018

Oui c'est sûr @olivierkrener merci de ton commentaire :-) Ce qui est délicat, c'est que lancer la com et le marketing alors que la plateforme n'est pas un minimum stable, ça me semble dangereux (on a essayé une fois déjà mais ça a fait un flop) + tant qu'il n'y a pas un contributeur qui a envie de le faire ça se développe un peu moins. Mais ceci dit on y travaille puisqu'avec Caroline et @rachelarn on est en train de bosser sur le CRM pour mettre en place une newsletter, etc. Pour le dev des communautés on commence déjà à le faire pas mal via du networking, ou les articles que j'ai publié, et on donne aussi des conseils aux hubs et conseils juridique aussi on va le faire (et perso je le fais déjà avec tous les hubs qui utilisent Open Food) mais tout ça pour moi doit passer par la SCIC en cours d'émergence. C'est vrai que jusqu'à présent c'était beaucoup moi qui faisait ça et j'arrivais à trouver de petites sources de revenus ailleurs donc ça permet de garder plus de budget pour les devs. Mais ça ne va pas durer et on va bien sûr aller vers une rémunération des contributeurs non devs. J'ai présenté ce budget https://docs.google.com/spreadsheets/d/1bYFXsBFxNLSOqmb0lRNEM9sPa95M6ViZolSpgMq23nM/edit?usp=sharing à la Fondation MACIF pour 50K€ qu'on aurait à partir de Mai. On passe en commission le 4 avril (ça a de bonnes chances de passer je pense car leur logique est plutôt d'accompagner sur plusieurs années l'émergence des projets). Comme tu le verras il y a des lignes pour la coordination projet. A titre perso je préfère attendre que la SCIC soit créée et me rémunérer via la SCIC car j'ai peur du risque fiscal sur l'association. Est-ce que ça répond à ton point?