Loomio

Au delà des (jolis) mots, quelle(s) posture(s) professionnelle(s)?

C coeduc17 Public Seen by 329

Comment permettre la coéducation en lien avec la posture, le rôle et l'identité professionnelle. La professionnelle qui a peur des parents, qui se pose la question de sa légitimité et qui, au final, impose une manière de faire... On entrevoit cette question de l’asymétrie et du pouvoir.
Au-delà des mots, quelles pistes pour passer de cette asymétrie à la co-construction.
- Il nous semble qu'il est nécessaire de prendre du temps. Le temps de la rencontre
- Ce temps pour faire connaissance entre les parents (qu'attendent-ils, quelles sont leurs compétences, qui sont-ils, quels seraient leurs besoins, peurs et questions) et le lieu d'accueil (qui je suis, donner une partie de moi entre tant que personne).
- La rencontre ne s'organise pas par une procédure. On peut élaborer un cadre (par exemple l'adaptation à la garderie), mais ce cadre doit être adapté à chaque famille.
- La rencontre s'organise entre plusieurs experts: les parents et leur expertise familiale et de vie, et les professionnelles et leur expertise de la collectivité et du développement des enfants en général.
- L'organisation de l'accueil extra-familial va s'organiser suite à cette rencontre: il s'agit d'organiser des accommodations raisonnables pour tous. Des compromis, mais pas des compromissions. On est dans l'intérêt de l'enfant...
- Le temps de la réflexion (en équipe), pour penser, réfléchir, imaginer, se questionner, etc.
- réfléchir aux tabous culturels, les invariants culturels: une posture de questionnement, de recherche..
- rencontrer l'autre dans son altérité, qui est-il?
- dire aux parents qu'ils sont bienvenus, par exemple par des photos d'eux, qui permet la discussion...
- permettre aux parents d'être dans le lieu d'accueil: faire visiter à de nouveaux parents, participer à un colloque pédagogique, etc...
Et si on partageait nos peurs respectives?