Loomio

La communication avec les familles allophones au delà de la langue

C coeduc1 Public Seen by 336

Problèmes recensés :
- Transmission de l'information des professionnels envers les familles (informations basiques sur le fonctionnement du lieu, spécificités autour de l'enfant) ;
- Transmission de l'information des parents aux professionnels (particularités, besoins, demandes et informations diverses) ;
- Difficultés à recourir aux professionnels de la culture d'origine des parents (médiateurs culturels, enseignants de langue d'origine, associations communautaires) ;
- Quels freins à l'utilisation de l'interprétariat communautaire (coût, manque d'adresses utiles, ...)
- Incompréhension des communications écrites (consignes, informations diverses) ;
- Communication avec les parents oui, et avec les enfants ?
- L'utilisation de l'enfant comme traducteur ;
- L'utilisation de la langue d'origine, frein ou incitation à l'intégration ?

Propositions de solutions et échanges de bonnes pratiques :
- Recourir aux professionnels de la culture d'origine, trouver des solutions institutionnelles pour répondre aux coûts que cette intervention engendre.
- Traduction des textes en langues d'origine.
- Eviter d'utiliser les enfants et d'autres membres de la famille comme traducteurs/interprètes.
- Utiliser les visuels/pictogrammes.
- Pour les communications usuelles, solliciter les parents pour la traduction des mots-clés.
- Permettre à l'enfant et a la famille de s'exprimer en langues d'origine avec des professionnels de la même nationalité, tout en évitant que cela devienne une norme.
- Bénéficier des programmes comme "Eveil aux langues" afin de valoriser la compréhension.