Loomio
Tue 13 Dec 2016

Fonctionnement de la LSC

MD
Maïa Dereva Public Seen by 360

Point sur le fonctionnement actuel de l'association, et sur son fonctionnement souhaité

MD

Maïa Dereva Tue 13 Dec 2016

J'ouvre ce topic parce que j'ai un vrai soucis par rapport au fonctionnement (ou plutôt l'absence de fonctionnement) de cette association. Voilà plusieurs points que je souhaite soulever :
* D'un point de vue strictement théorique, faisant partie du collège, je ne devrais pas participer à la marche fonctionnelle de l'association (de manière à ne pas créer de conflit d'intérêt entre ce que je fais et le rôle de garante que je suis censée avoir). @bernardbrunet a déjà soulevé cette question qui, à mon sens, mérite d'être résolue, y compris dans la description de la gouvernance (qui vote sur quels sujets ? Les statuts indiquent que le collège a un droit de "blocage" uniquement sur la modification des statuts)
* La LSC propose des services vers lesquels plusieurs collectifs se sont tournés, sauf qu'en réalité, il n'y a pas véritablement de services possibles dans la mesure où il n'y a pas la ressource humaine nécessaire à les assurer.
* Dans les faits, le seul service réellement assuré aujourd'hui est celui de l'hébergement de sites (or ce n'était pas la vocation de l'asso à la base...). Benjamin gère le plan technique, et je gère les demandes de créations de compte et de sites sur la ferme de blogs.
* la gestion de l'asso (entre autre documenter les entrées, les sorties, les droits de chacun, rédiger le code social, etc...) n'est pas assurée (ou plutôt c'est moi qui l'assure en partie alors que je ne devrais théoriquement pas, voir ici : http://pad.comptoir.net/p/lsc_codesocial)
* La MLC Lille est en attente d'une réponse pour le compte bancaire que nous ne sommes pas en mesure de lui donner. J'ai fait une réponse partielle hier oralement : en gros, la seule manière d'avancer est de signer un mandat pour que @cywil puisse ouvrir lui-même ce compte au nom de la LSC. Qui peut signer ce mandat ? Je ne pense pas que ce soit le rôle du collège de gérer la boutique à ce niveau, mais dans ce cas, quel est l'organe référent ? Ne faut-il pas au minimum les trois représentants légaux qui seront de toutes façons exigés par la banque (même si la charte peut limiter leurs droits réels au sein de l'association) ?

Bref... qui s'occupe de cette association ? Je trouve assez contre-productif que des collectifs puissent faire appel à elle mais qu'au final ils repartent déçus car le service n'est pas rendu. Ou alors il faut communiquer de manière très claire que le service... ils doivent le créer eux-mêmes. Et je ne suis pas sûre justement que cela soit très clair pour les collectifs (SavoirsCom1 et MLC Lille pour le moment) qui ont sans doute des tas d'autres choses à faire.

Pardon d'être aussi directe, mais je trouve qu'on a là une "coquille vide" (conceptuellement séduisante mais fonctionnellement à l'arrêt), et je me demande comment faire avancer cette question... sachant que je ne souhaite pas sortir du collège pour devenir "officiellement" membre opérationnelle.

Ces réflexions ne sont pas nouvelles pour moi, mais elles prennent du relief avec la création parallèle d'une autre association (la Financial Service for Commons, première brique fonctionnelle vers une chambre des communs).

A vous les studios ;)

MD

Maïa Dereva Tue 13 Dec 2016

Et pour être un peu constructive aussi... ;)
je propose un skype avec tous les volontaires pour bien remettre à plat les objectifs de la LSC et son articulation avec les autres structures (FSC, éventuelle WSC ou un rapprochement avec un hébergeur du monde libre, etc...)

JL

Julien Lecaille Tue 13 Dec 2016

WSC ?

Je suis partant pour approfondir les relations avec les acteurs du monde du libre

MD

Maïa Dereva Tue 13 Dec 2016

WSC = web services for commons, et en effet je suis plutôt favorable à ce que l'on s'appuie sur les compétences et acteurs existant.e.s plutôt que de réinventer la roue...

BB

Bernard Brunet Wed 14 Dec 2016

Je partage largement l'analyse de @maiadereva qui rejoint les remarques que je m'étais faites chaque fois que j'ai été sollicité en tant que membre du collège.
Ceci dit je pense plus que jamais nécessaire d'imaginer des montages qui permettent de dissocier astucieusement les droits d'aliénation et d'exclusion, de ceux de gestion, d'accès et d'usage, afin de donner corps à la gouvernance de nos communs.
Le seul moyen semble être pour le moment de hacker les statuts juridiques que nous avons sous la main, d'où l'intérêt de la LSC.
Mais toutes les remarques de Maïa sont justifiées, le fonctionnement actuel est bancal et ne nous fait pas progresser dans l'expérimentation.
Difficile d'imaginer à ce stade de rémunérer quelqu'un pour gérer la LSC. Il faudrait plutôt réfléchir à un fonctionnement partagé et contributif où chaque membre se doit de donner du temps à la gestion de la structure en échange du service qu'elle lui fournit.
Pour ce qui nous concerne les membres du collège (a fortiori à 1000 km de Lille), il faudrait que cette gestion contributive puisse nous fournir les éléments de réflexion et de décision chaque fois que l'usage de nos "droits de propriétaires" seront requis.
Ceci dit la responsabilité financière restera un problème. En tant que représentants légaux il faut bien que nous assumions la responsabilité de notre signature en bas d'un compte bancaire. Mais il faudrait pour cela inventer un mécanisme de protection ou de compensation pour les cas où cette responsabilité pourrait être directement appelée.
Pas facile tout ça, mais ça vaut le coup de continuer à y réfléchir collectivement. Bernard

YD

Yannick DUTHE Thu 15 Dec 2016

Etant nouvellement arrivé, et bénéficiant d'un hébergement via cette LSC, je trouve ce sujet très pertinent.

Pour information, ce qu'il est décrit ici ressemble aux débats que nous avons au Mans avec notre association "porteuse" appelée "co-mains", et sur laquelle sont sensé plus tard reposer / s'adosser tous les projets d'Alternatiba le Mans.
Ma vision est assez simpliste en fait.

Comme dit @maiadereva, on a pour l'instant l'impression qu'il s'agit d'une coquille vide, ce qui peut être considéré positivement ou négativement. Mais ça a l'avantage d'exister et de mener au réflexions et au débat. De plus, c'est un débat que toute asso pourrait avoir potentiellement.

Mon avis est très proche de celui de Bernard. Comme dans mon idéal de société, lorsqu'on bénéficie d'un service, il faut donner quelque chose en échange, et si ça peut être autre chose que de l'argent, c'est mieux (mais je vais quand même donner des euros...).
Donc personnellement, si je décide de participer à l'aventure, c'est que je souhaite donner mon avis, faire avancer si possible les débats et apprendre en marchant comment fonctionne un tel projet.
Il faudrait donc que lorsque de nouvelles personnes s'inscrivent à la LSC, les choses soient claires. Ces personnes ne vont pas être consommateurs passifs d'un système, en payant eu euros, mais bien participer "un peu en nature" (surtout en temps) pour que le tout fonctionne ne manière cohérente (et alimenter un peu en euros en attendant une autonomie totale :)).

C'est pour cela que ça se démarque d'un "portage" classique, ou on paye une structure pour s'occuper des "corvées" administratives, financières ou juridiques.
Si j'ai bien compris la LSC (ou les dérivés FSC et WSC), ce sont des structures "communes" ou chacun participe aux décisions, au fonctionnement, en fonction de ses connaissances, de son temps, et dans laquelle on apprend des autres.
Alors oui, ça peut être long à se mettre en place, car chacun est encore dépendant extérieurement du mode de fonctionnement "standard" ou on "consomme" des services contre de la monnaie.
Mais le monde que nous souhaitons est différent, n'est-ce pas ? Au final, il est souhaité que chacun sache faire un peu de gestion financière et de juridique, tout en s'appuyant sur des bases de connaissances partagées et des textes de lois compréhensibles...
Personnellement, je ne suis pas contre faire un peu de vaisselle (juridique) ou de rangement (finance), si j'apprends en même temps.

Comme dit Bernard, il faut aussi prévoir de sécuriser au mieux, pour éviter des "erreurs humaines" (je me limite à cela, car nous sommes entourés et animés de bienveillance).

Voilà, ça ne fait pas beaucoup avancer le débat concrètement, mais c'est un avis de plus, et ça me permet de me positionner pour que si dans 2 mois, je n'ai jamais contribué à la LSC, alors je devrai me retirer et ne plus bénéficier des services.

Bonne journée,

Yannick

PS : je ne sais pas actuellement combien de temps je pourrai consacrer à la LSC, mais je me lance quand même, car c'est cohérent avec mon projet de vie.

MD

Maïa Dereva Sat 17 Dec 2016

Avant de lancer de nouveaux services, je pense qu'il est important de structurer un peu mieux le fonctionnement existant et de répondre à certaines questions afin de rendre ce fonctionnement transparent, au moins pour les membres.

  • de quels membres est constituée l'équipe fonctionnelle ?
  • les personnes qui sont super-admins de la ferme de blog sont elles de facto membres (fonctionnels ?) de la LSC-L1 ? Et/Ou Utilisatrices de ce service ?
  • qui paye le serveur ? à quel nom ? avec quel argent ? d'où vient cet argent ? où sont les factures ?
  • qui paye l'administrateur réseau @benjamindanon ? combien ? à quel nom ? avec quel argent ? d'où vient cet argent ? où sont les factures ?
  • qui paye le renouvellement des noms de domaine ? Lesquels ? à quel nom ? avec quel argent ? d'où vient cet argent ? où sont les factures ?

J'ai fait de mon mieux pour répondre à un maximum de questions : http://pad.comptoir.net/p/lsc_codesocial
Mais il en reste pas mal..

Aujourd'hui, les services réellement rendus en vrac par tout un tas de contributeurs et contributrices sont :
* la protection de 15 noms de domaines
* la gestion technique et financière de ces noms de domaines
* la gestion technique et financière de l'hébergement
* la maintenance technique du serveur et de plusieurs infrastructures (ferme de blog, wiki, et plusieurs sites indépendants)
* l'animation éditoriale de 34 sites

Selon moi, il serait intéressant de bien distinguer tous ces services (et les futurs) et de définir qui en est responsable au niveau opérationnel. Peut-être comme ça :

LSC-L1 - Services juridiques & administratifs

  • protection des noms de domaine (gestion administrative)
  • protection de marques (gestion administrative)
  • établissement des contrats de réciprocité entre la LSC et les structures
  • gestion de l'ouverture de(s) compte(s) bancaire(s) (sans découvert autorisé)
  • établissement des mandats nominatifs donnant délégation pour la signature des comptes bancaires
  • accueil, suivi et conseil pour l'ensemble des services offerts

Collectif Point Communs - Services numériques

(en vue d'une séparation ultérieure claire)
* gestion de l'hébergement
* maintenance technique du serveur et de certaines infrastructures (ferme, wiki)
* gestion des flux financiers permettant la pérennité du/des serveurs
* animation éditoriale de certains sites à "visée nationale" (par exemple lescommuns.org)
* gestion de la distribution des droits d'accès et des délégations aux utilisateurs/trices des services numériques

Utilisateurs/trices des services

  • gestion technique et financière de leurs propres noms de domaine (chacun doit donc créer un compte chez OVH ou chez Gandi pour que la LSC puisse déléguer la gestion)
  • maintenance technique de leurs propres infrastructures (par exemple Unisson, Fluidlog)
  • animation éditoriale de leurs propres sites
  • gestion de leurs propres comptes bancaires

La LSC et le collectif Point Communs peuvent venir en aide aux utilisateurs/trices des services s'ils n'ont pas la compétence, mais cela ne doit pas être encouragé et il faut que cela soit bien tracé pour ne pas mélanger les responsabilités et identifier les contributions/réciprocités.

MD

Maïa Dereva Sat 17 Dec 2016

Rien que pour les noms de domaine et sites actuels, il y aurait déjà un gros travail à faire pour clarifier le fonctionnement :
* identification des structures en demande de protection/hébergement pour chaque nom de domaine
* rédaction de contrats de réciprocité indiquant les droits et devoirs de la LSC/le collectif PC et de la structure demandeuse
* délégation des droits de gestion technique et financière des noms de domaine aux structures pour qu'elles puissent gérer elles-mêmes le paiement des renouvellements et la technique (sous-domaines, redirections, mails, etc...)

Par exemple :
* le site lescommuns.org appartient au collectif Point Communs qui demande à la LSC de protéger le nom
* le site Fluidlog appartient au Projet Fluidlog géré par le collectif ?? qui demande à la LSC de protéger le nom et au Collectif Point Communs d'héberger le site
* le site Chicon appartient au collectif Chicon qui demande au Collectif Point Communs de créer le site dans la ferme de blogs
* etc...

Donc je repose la question : qui est prêt à faire ce boulot ? ;)

JL

Julien Lecaille Sat 17 Dec 2016

Hello

étant bénéficiaire à la fois pour le CHICON, le club nature des enfants hellemmois et la General Political License, je trouve naturel de clarifier les choses...

Sachant qu'il me semble important de garder cela le plus léger possible pour ne pas s'ensevelir sous la contrainte administrative

MD

Maïa Dereva Sat 17 Dec 2016

Pour la légèreté, je crois qu'on sera tous d'accord ;)

MD

Maïa Dereva Sat 17 Dec 2016

Déjà, avant même de faire des contrats, on peut essayer de remplir ces tableaux correctement : https://docs.google.com/spreadsheets/d/16e82fmGzApt707EbWgTvJ_UstFLv6aMxlv0oe0dKPuw/edit?usp=sharing

MD

Maïa Dereva Sat 17 Dec 2016

Et après mûre réflexion, je pense que le plus cohérent (malgré ce que j'ai écrit plus haut), c'est que je sorte du collège. Je ne peux pas à la fois me sentir juridiquement responsable de l'asso et ne pas agir pour faire en sorte qu'elle soit solide et pérenne... Je vais continuer à contribuer à ma mesure à l'amélioration de sa gestion, et on verra dans quelques temps comment tout cela évolue :)

Il y a une procédure officielle à suivre @simonsarazin ?

SS

Simon Sarazin Tue 20 Dec 2016

@maiadereva Je crois que cela se fait directement en ligne ? Ou alors il faut refaire signer un truc ? Je vais regarder. Cela n'impacte pas l'association du fait qu'il y a ait encore assez de membres au collège. Mais si on passe en dessous de deux, il faudra voir pour remplacer un sortant.

Je viens de compléter le tableau, c'est super, ça permet de suivre les réciprocités, et c'est pas rien. Impatient que la LSC prennent en charge Online chaque mois, de manière à ce que je puisse faire de dons plutôt que gérer en direct le serveur (ce qui est pas super sain et protège pas dans les faits ce qu'on héberge).

SS

Simon Sarazin Tue 20 Dec 2016

Pour le boulot, je suis prêt à en faire une partie, mais au rythme que cela prendra. C'est essentiel d'arriver au niveau de clarté et d'organisation proposé, mais ça demandera peut-être encore un peu de temps. En attendant, on reste sur un modèle encore un peu bancal, mais c'est déjà beaucoup mieux qu'il y a quelques mois :-)

MD

Maïa Dereva Tue 20 Dec 2016

OK. Il faudra peut-être revoir le fait que la liste des membres du collège est dans les statuts. C'est lourd de retourner vers la préfecture à chaque fois (et en plus je crois que c'est payant ?)