Loomio

Délai de réflexion pour les décisions de notre groupe en période de campagne.

PP
Philippe Ponge Public Seen by 36

En période de campagne électorale (45 jours avant le vote par exemple) les sympathisant.es sont de plus en plus occupé.es sur le terrain, en logistique-accueil-formation, sur les médias-sites-réseaux, etc.
Ainsi malgré leur intérêt logique ils et elles auront besoin de plus de temps pour réfléchir, creuser et participer aux autres sujets.

Le groupe DR-IDF (temps de réflexion minimum en période normale = 14 jours) a décidé pour la période de notre campagne européenne dans lesquels il est impliqué d'un délai d'urgence de 4 jours pour les décisions étroitement liées à la campagne informative.

Au même titre et pour cette période, un délai augmenté de réflexion pour toutes les autres décisions ne devrait-il pas être mis en place ?

Par ailleurs et indépendamment de cette discussion il faudra réfléchir à impliquer les personnes n'ayant pas accès à internet pour nos décisions ;-)

PP

Philippe Ponge Wed 7 May 2014

Pour développer cette discussion, je souhaite proposer un délai multiplié par 2 pour toutes décisions n'ayant pas un caractère d'urgence électorale, soit 1 mois en période électorale où nous sommes impliqué.es.

Qu'en pensez-vous ?

A

Axelle Wed 7 May 2014

Je crois effectivement qu'il faut prioriser les actions et réflexions en fonctions des jalons et de fait, il semble logique d'y définir des temps de discussions.
Concernant l'implication des personnes n'ayant pas d'accès internet, il ne faut évidemment pas les laisser de côté.Une idée?SMS, courrier?L'option courrier ne permet hélas pas une instantanéité pour participer aux décisions, toutefois, il permet tout de même d'informer sur les décisions.Tu avais une autre idée pour les impliquer?

E

EH Wed 7 May 2014

Pour certains, 15 jours ça paraît déjà long pour avancer. J'aurais bien été le 1er à le dire d'ailleurs... mais je viens d'en vivre un exemple qui prouve la difficulté. Je me suis absenté pour 15 jours de vacances et j'ai bien vu que les discussions avançaient trop vite.

De fait, si un sujet intéresse une personne, 15 jours ça peut être court. D'autant qu'avec un peu d'organisation à l'avance, il est possible d'éviter des problèmes de calendrier et n'être jamais pris de court.

Si un sujet mérite cependant d'être traité plus urgemment (aucune idée d'exemple), ne faut-il pas organiser un vote d'accélération ? Exemple : tel sujet doit être traité en un laps de temps rapide (15 jours), peut-on l'accélérer ? On aurait alors (simple proposition) trois type de vote :
- normal (30 jours) : tout type de vote sauf exceptions suivantes ;
- rapide (15 jours) : vote rapide pour un pb administratif, ou autre ;
- urgent (4 jours) : temps électoral, décision rapide.

Pour les gens n'ayant pas internet, c'est vrai que le fonctionnement de DR peut paraître excluante. Je n'ai pas de réponses à proposer, notamment parce que les procurations semblent impossible. Toutefois, internet apporte plus d'avantages que d'inconvénients (pourrions-nous tous nous réunir, voter et débattre physiquement sans cet outil ?). Et la fracture numérique (d'après les études CREDOC) est surtout générationnelle (+ 70 ans sont peu connectés). Le reste ? Qu'il s'agisse des revenus, du sexe, du lieu de vie ou autre, il n'y a aucun élément véritablement ségréguant. Donc... (mais je n'ai pas de réponse ><)

YF

yann fresquet Wed 7 May 2014

Ok avec Philippe Ponge.
Concernant les personnes non équipé d'ordi, les élections passées nous pourrons plancher sur le sujet. Il y a plusieurs solutions. Tout dépendra du fait que nous ayons un Député(s) ou pas. Car ça changera la donne.

PP

Philippe Ponge Sun 11 May 2014

@eh Il n'est en effet pas question de se passer d'internet mais on peut noter il me semble qu'au delà de la fracture numérique un nombre important de personnes a besoin de réunions physiques pour de multiples raisons.
Des pistes de solutions semblent fonctionner avec les forums ouverts , les world-cafés , Philips66, débats canadiens, etc.

J'aime bien tes propositions de timing de réflexion , bien que beaucoup de nouveaux sujets nécessiteront je pense d'autres temps de réflexion plus longs (3 mois, 6 mois , voir plus).
Concernant le temps pendant les périodes de campagne un fil de discussion traite du sujet avec une première décision à 4 jours, avec des réserves émises.
A propos une réserve m'était chère : que ces décisions d'urgence soient justifiables et justifiées.

Amitiés (Etienne est membre de DR-Montrouge tout comme moi. Pub ! : www.montrouge.org :-)