Loomio
Fri 4 Oct 2019

Autres actions citoyennes pour le climat et l'environnement.

VG
Valerie GUEROUT Public Seen by 349

J'ai contribué à trois consultations publiques ou enquêtes publiques en l'espace d'une semaine en précisant le lien avec climat, biodiversité, etc, selon le cas, et je réalise que nous pouvons lors d'une prochaine mise à jour lister les actions intermédiaires qui aident à la prise de conscience des enjeux climatiques et écologiques (et sociaux), d'autant plus que la participation des citoyens est dans l'air du temps depuis le Grand débat national.
Vous, que faites-vous qui contribue à la prise de conscience et dont nous n'avons pas encore parlé ici ?
Nota Bene : dans les mises à jour précédentes nous avons évoqué les actions privées (consommations ménagères) et collectives (marches Climat, engagement associatif, pétitions, autres mobilisations) mais nous pouvons les rappeler.

VG

Valerie GUEROUT Fri 4 Oct 2019

URBANISME : assister aux débats publics et intervenir ; contribuer aux enquêtes publiques (sur cahier ou par courrier ou sur espace dématérialisé). Il n'est pas nécessaire de résider dans le lieu concerné par la procédure.
Nota Bene : la synthèse et l'avis sont réalisés par des commissaire-enquêteurs, des personnes qui n'habitent pas la zone concernée par l'enquête et sont donc réputées neutres. Les contributions dématérialisées sont visibles de tous.

DU

[deactivated account] Fri 4 Oct 2019

Tout en approuvant et soutenant chaque fois que possible les actions militantes poussant à la fois à la prise de conscience des citoyens et à mettre en actions les décideurs de tout poils, j'oriente mon énergie pour vivre en accord avec cette voie écologique. Actuellement je m'oriente vers la géothermie pour chauffer ma maison. C'est un choix dont on parle trop peu. Je constate le déboisement de mon secteur pour fournir en bois déchiqueté les chaufferies de St Étienne. Alors que la géothermie permettrait une solution durable et largement disponible.

VG

Valerie GUEROUT Fri 4 Oct 2019

LÉGISLATION : contribuer aux consultations publiques (uniquement support dématérialisé).
Nota Bene : le traitement ultérieur est flou. Qui ? Lien de subordination ? Les contributions sont confidentielles.

B

Blanchetteux Fri 4 Oct 2019

URBANISME : Les commissaires enquéteurs sont très souvent d'anciens fonctionnaires de ce secteur : DDE, responsables urbanismes, D(G)ST de communes voire ABF...
Leurs parcours et réseaux orientent souvent leurs conclusions vers le souhait des donneurs d'ordres : Positif.
L'intérêt général se résume trop souvent aux pseudo "créations d'emplois", "développement économique de la commune", "création de "logements sociaux". L'impact des aménagements consommateurs d'espace, de bio-diversité ,imperméabilisateurs des sols et voleurs de terres agricoles est dramatiquement sous-évalué dans un contexte qui malheureusement nous apparaît d'avenir de plus en plus noir.

VG

Valerie GUEROUT Fri 4 Oct 2019

J'ai vu aussi des enseignants spécialistes d'une matière mais certes c'est sans se faire d'illusions.
L'idée serait (j'ouvrirai sondage bcp plus tard) d'augmenter significativement le nombre de citoyens qui franchissent le pas de donner leur avis avec pour objectif de faire le lien avec le combat contre le réchauffement climatique que nous avons à mener. Extrêmement rares sont les projets d'urbanisme petits ou grands qui rentrent dans les clous et hélas la loi est maigre.
Créer un mouvement de fond signifiant que les enjeux climatiques, écologiques et sociaux sont aussi à prendre en compte dans les décisions d'urbanisme.

VG

Valerie GUEROUT Fri 4 Oct 2019

URBANISME : "Les paroles s'envolent, les écrits restent".
L'idée serait d'augmenter significativement le nombre de citoyens qui franchissent le pas de donner leur avis par écrit en faisant le lien avec le combat contre le réchauffement climatique et l'extinction des espèces que nous avons à mener.
Créer un mouvement de fond signifiant aux décideurs institutionnels que les enjeux climatiques, écologiques et sociaux sont aussi à prendre en compte dans les décisions d'urbanisme bien que la loi n'en fasse pas grand cas (ie: arrêtés municipaux zone non épandage pesticides).

DA

Dominique Andrieu-Villemaine Sat 5 Oct 2019

:slight_smile: il y a 20 ans, j'ai été nommée présidente d'une association de lutte pour la protection de la nature et je me suis battue avec l'association contre la Lyonnaise-Suez à l'époque, et contre le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Haute-Normandie. J'ai gagné soutenue par le Conseil Régional. Je continue à défendre ce point de vue par des actions quotidienne et je suis écœurée par l'attitude des pouvoirs publics qui ne bougent pour ainsi dire pas : plus d'oiseaux, Bayer qui fait fonctionner à plein régime son lobby ( Députés de En Marche...), nos politiques et décideurs qui ne veulent rien savoir, rien changer, prise de conscience nulle par tant et tant de gens. Même si rien n'est parfait, il reste l'espoir.. et l'action.