Loomio

Fonctionnement et organisation relais locaux

LDL
Louis-Julien de la Bouëre Public Seen by 334

Comment travailler sur le fonctionnement des mandats-relais ? C'est un sujet important dans le fonctionnement de notre association, le soutien aux initiatives locales, la promotion d'OpenStreetMap et le renouvellement des forces vives.
Doit-on lancer créer un petit groupe de travail ? qui est motivé ?
Ce petit groupe pourrait faire des propositions que nous pourrions partager avec toute l'association, valider cette fois en AG.
Qu'en pensent plus particulièrement les relais locaux 2018 ? les membres du CA ... et les futurs membres-relais ? Merci à vous

Synthèse des sujets à aborder et sur lesquels faire des propals à l'AG 2019 :

  • listes des rôles et des missions de la personne mandatée
  • termes utilisables pour cette mission : mandataire, relai local,...
  • partage des prérogatives et des compétences entre l'AG et le CA ;
    • inscription, soit dans les statuts, soit dans le règlement intérieur, soit dans un CR d'ag
  • Critères d'admission, processus de mandatement d'une personne et durée du mandat ;
  • organisation d'un événement dans ma ville au nom d'osm-fr, je décide, le ca décide, qu'est ce que l'asso me "fournit", ...
  • les outils à disposition des relais locaux pour communiquer avec les contributeurs (locaux), l'association OSM-fr, autres...
    • les listes de discussions, le loomio, le framateam etc ...
  • dresser une carte des locaux dans lesquels les contributeurs ont l'habitude de se réunir régulièrement ;
AR

Antoine Riche Fri 8 Jun 2018

Personnellement je trouve le terme de mandataire un peu pompeux en effet. J'ai tendance, lorsque je me présente en tant que tel, à préciser ce que cela veut dire selon moi : l'association me fait confiance pour que je la représente au niveau local. Cela suggère un autre terme possible, représentant·e local, mais je ne prétends pas que ce terme soit mieux qu'un autre (ce n'est pas un mot épicène notamment). Il est probablement utile de trouver un terme moins pompeux que mandataire si on veut atteindre l'objectif d'un·e mandataire/relai/contact/représentant·e par département.
Pour embrayer sur comment atteindre cet objectif, on peut commencer par publier sur notre nouveau site en quoi ça consiste (animation, lien avec les collectivités...) et quel est le support de l'association (outils de comm, support financier...).

CG

Cyrille Giquello Fri 8 Jun 2018

Hello la communauté.
Mon avis est qu'il faut faire le choix du terme proposé par ceux qui y apportent de l'importance. Effectivement, si certains apportent de l'importance au terme, ils ne sont certainement pas seuls, c'est à dire que les parties adverses peuvent potentiellement y être sensible.
Le terme "mandataire" peut paraître "pompeux" mais il a sûrement du poids dans de nombreux esprits.

Personnellement je m'en fou : j'arrive pour présenter OSM à une collectivité sans "label".
Mais il se pourrait que si j'étais arrivé avec un label "pompeux" je serai inviter à des réunions "officielles" ... Alors que sans label je ne suis même pas informé de ces réunions.

CQFD :-)

JZ

Jean-Louis ZIMMERMANN Sat 9 Jun 2018

Bonjour,
De mon côté le terme mandataire est lisible dans le cadre de représentation macro : collectivités, institution.
Relais-local fait plus vie associative avec le réseau des communs, dans ce cas c'est le contributeur bourrin zimmy qui est convié.
Ce qui me chagrine c'est de devoir opposer l'un et l'autre. Si certains préfèrent un intitulé car ça correspond à leur philosophie tant mieux. Le but est de mobiliser et non de nous crisper sur de la sémantique.
Je continue de rejoindre Christian sur la posture du CA : nous devons être réglo sur notre fonctionnement. L'intuition initiale du mandataire a changé en cours de route. Soit on le fait valider ou les 2 co existent comme les nouveaux tags qui sont assimilés de fait sans avoir d'approbation dans le wiki.

VB

Vincent Bergeot Sat 16 Jun 2018

Bonjour, j'ai l'impression que nous arrivons vers quelque chose qui ressemble à "chaque personne utilise le terme "relais et/ou mandataire" qui lui semble le plus cohérent selon ses interlocuteurs. Ce qui est "important" c'est le fait que ces relais-mandataires sont "validés", pour une durée de X ans, par l'association (à définir si c'est l'AG, CA, ...). Ces volontaires sont adhérents de l'association, connaissent son fonctionnement, et de fait n'ont pas un pouvoir d'engagement de l'association mais bien de "relais, contact, informations, mandats, ..."
La décision d'engagement de l'association (partenariat, affichage, présence institutionnelle, ...) restant de la responsabilité de (Association-CA-...).

CE

CA_Tony EMERY Mon 18 Jun 2018

Je vous propose une synthèse historique des mandataires/contacts locaux de l'association.

CE

CA_Tony EMERY Tue 19 Jun 2018

Il n'y a donc aucune illégitimité du CA à ce sujet.
- Premièrement parce qu’un fil de discussion ne peut être interprété comme une décision de l'AG. Seul le compte- rendu de l'AG permet de rendre "légitime" les décisions qui y sont votées.
- Deuxièmement parce que rien n'est écrit dans le compte-rendu de l'AG sur une quelconque décision qui indiquerait que le CA n'est pas habilité à le faire. Au contraire puisqu'on dit que "le membre mandataire est un membre mandaté par le CA pour représenter l'asso sur une mission".
Il n'y a donc pas moins de légitimité de la part du CA de modifier ou d'ajuster le terme "mandataire" qu'il ne l'a eu lorsqu'il a fallu piloter le projet de site Internet. Pour le coup, nous n'avons pas fait de vote à l'AG pour dire si nous étions d'accord pour la techno qui a été choisie.
Sinon, puisqu'il faut quand même faire avancer le projet, on s'organise comment ? On invite les mandataires à se joindre à la discussion ? Quels sont nos axes de réflexion et de débat ?

AR

Antoine Riche Wed 20 Jun 2018

Tony je suis d'accord avec toi. Je n'ai peut-être pas un long vécu du monde associatf, mais il me semble que si les adhérent·e·s d'une asso élisent un CA c'est pour lui donner le mandat de prendre des décisions.
On peut débattre des heures et des jours sur le choix d'un mot, mais franchement : ça intéresse qui à part Christian R ? On n'a pas mieux à faire ?

VB

Vincent Bergeot Wed 20 Jun 2018

Sur le coup Antoine, je te trouve un peu dur :) car si certains aiment définir le mot clé cyclable parfait, d'autres sont engagés sur la transparence du fonctionnement associatif :) et peuvent sans doute aussi y passer des heures et des jours !!!
Cependant, je trouve que la tournure que prennent les échanges est de plus en plus accusatrice-défensive. Peut-être pourrions nous essayer de penser à ce que nous souhaitons. Quelques propositions :
- le CA peut donner mandat jusqu'à l'ag suivante à toute personne qu'il juge apte à représenter l'association, que cela soit sur un territoire ou une thématique
- cette personne mandatée peut, selon ces interlocuteurs, adapter son "titre" de mandataire, relais local, (selon sa convenance et ce qui lui semble le plus adapté ...)
Sommes nous d'accord sur ces 2 points ?

VB

Vincent Bergeot Wed 20 Jun 2018

Je m'auto-réponds :) plusieurs personnes ayant marqué leur soutien sur les 2 points évoqués (je suppose que :thumbsup: veut dire cela !).
La prochaine AG ayant lieu dans environ 11 mois,je pense comprendre que le CA peut mandater à n'importe quel moment de l'année des personnes (que cela soit parce que des personnes se proposent ou parce que l'on va "chercher" des personnes), et ce mandat va jusqu'à l'ag suivante. De là à devoir définir trop précisément les rôles et devoirs de la personne, cela me semble compliqué. Par contre définir les différents points en quoi cela peut consister, oui mais sans aucune obligation de tout prendre en bloc. On va chercher à donner envie pas à faire peur :D
@chrogel pourrais-tu nous faire une proposition pour la prochaine AG (à discuter d'ici là évidemment) de ce qu'il te semble important-nécessaire de voir apparaître autour de cette question des mandants dans le futur CR de l'ag 2019.
En attendant, gardons en tête que nous parlons de "cartographie volontaire" comme le dise certaines chercheures, soyons aussi des "bénévoles volontaires" !

CE

CA_Tony EMERY Wed 20 Jun 2018

Il nous faudrait un document qui synthétise les propositions qui vont être abordées dans ce groupe de travail. Une fois qu'on aura fait le tour de la question, on pourra les regrouper, les prioriser au quoi que ce soit d'autre.
La question est, est-ce qu'on peut faire ce type de document sur cette plateforme histoire de ne pas multiplier les outils ?

VB

Vincent Bergeot Wed 20 Jun 2018

l'entête de cette discussion peut servir à cela, à priori il semble que je peux l'éditer.
Donc on peut à la fois lister les sujets à aborder et "décider" des propositions à faire à l'AG 2019.

VB

Vincent Bergeot Wed 20 Jun 2018

j'ai commencé, faites moi des propositions de sujets à aborder, je les listerai ou toute autre personne qui a les droits -je fais des tests de markdown et cela marche

CE

CA_Tony EMERY Wed 20 Jun 2018

Si c'est le CA qui donne les mandats au moment de l'AG, il faut prévoir des appels à candidatures de la même manière et au même moment que pour les candidats à l'AG. Ces candidats devront-ils être présentés à l'AG ou, à défaut, au membres de l'assos ? L'assos peut-elle émettre un avis sur ces candidatures, voire exercer un droit de véto ?
Ok pour le côté "je choisis mon titre" mais il faudra établir une petite liste quand même. Et de cette liste en découle les missions et rôles de chacun. Du coup, il faut définir simplement ce que l'assoc attend de ces relais locaux.
Est ce qu'un candidat peut choisir de n'exercer qu'une partie des missions définies par l'assos ? Par exemple, quelqu'un qui ne voudrait être qu'un point de contact local mais qui ne se sentirait pas capable de faire un interview ou une intervention publique.

LDL

Louis-Julien de la Bouëre Thu 21 Jun 2018

Pour faire suite au message de @vincentbergeot et à toutes vos remarques je dirai que nul n'est parfait et tout le monde n'est pas plongé dans l'histoire et c'est à nous d'inventer celle de demain.
Nous avons bien imaginé une asso collégiale qui pour l'instant fonctionne presque comme une asso classique il y a donc du travail soit pour se conformer à l'ag constitutive soit pourquoi pas la faire évoluer comme tout ce que nous faisons.
Il est primordial de travailler le processus incluant et la fonction support de l'association auprès des communautés OSM locales mais aussi des personnes qui ne nous connaissent pas encore ou qui nous découvrent en ce moment.
Je trouve que les échanges précédents ressemblent beaucoup à un combat d'épées qui peut durer longtemps avec des spectateurs vite épuisés. Et pour le coup assez excluant pour les gens qui nous découvrent. On peut essayer de débattre du passé et de ce qui n'a pas été fait à la seule condition que ça serve l'avenir. Je trouve d'ailleurs dommage que ces échanges ne sortent que maintenant alors qu'il y avait pleins d'autres moments pour le faire même pendant la dernière AG.
Donc peut-on positiver et avancer ? Les points qui me viennent en tête :
- Le réseau des mandataires/relais commence tout juste à s'organiser grâce au travail de Tony l'année dernière donc tout reste à construire donc on ne s'emballe pas, on travaille et on trouve les solutions les plus convenables pour tous.tes dans l'année à venir.
- La plupart des mandataires/relais/groupes ne sont pas encore bien informés de notre fonctionnement et surtout des listes et lieux pour suivre la vie de l'asso. Et ça fait parti du travail à venir de mieux leur présenter les listes de discussions, le loomio, le framateam etc. et les fonctions/missions d'un représentant de l'asso en local ou sur une thématique
- Les termes méritant débat il nous faut trouver une solution et je suis d'accord avec celles de Vincent que je remets :
- le CA peut donner mandat jusqu'à l'ag suivante à toute personne qu'il juge apte à représenter l'association, que cela soit sur un territoire ou une thématique
- cette personne mandatée peut, selon ces interlocuteurs, adapter son "titre" de mandataire, relais local, (selon sa convenance et ce qui lui semble le plus adapté ...)

Et en même temps ou ensuite on voit comment on accompagne ce réseau de représentants pour qu'il vive, partage et se déploie plus largement. Création d'un groupe, d'une liste spécifique c'est peut-être à eux de nous le dire. Donc concrètement on crée une page de travail sur un pad ?
Merci bonne journée

G

Guillaume Tue 3 Jul 2018

Bonjour de Grenoble ; remontée rapide du "terrain".

Le choix du terme n'est peut-être pas très important, mais je comprends une différenciation importante :
* un mandataire est plus officiel et peut représenter l'association. De fait, il est "mandaté" par le CA. De mémoire, également on avait distingué les mandataires géographiques (ceux dont on parle actuellement) des mandataires "thématiques" (dont on ne parle plus), qui pourraient représenter le CA sur un point d'expertise même au niveau national.
Je ne sais pas si le rôle de mandataire thématique a déjà servi.
* un contact local a pour moi plutôt un rôle communautaire (animateur, community manager). Je le vois majoritairement associé à un groupe local plus ou moins constitué.

Depuis la création, j'ai plus ou moins assumé les deux rôles et il me semble que j'ai encore le titre de "mandataire Isère", mais dernièrement je me suis plutôt cantonné au rôle d'animateur du groupe local grenoblois. Je diffuse quand je peux les informations nationales, et je fais aussi un peu le relai avec les autres groupes libristes locaux (Linuxiens, Wikimédiens).

Pour moi, ce qui a changé par rapport à l'idée initiale des mandataires, c'est le besoin d'animer les groupes locaux. Donc, dans la redéfinition des rôles il faudrait le prendre en compte, et également prévoir le fait que parler avec une collectivité et animer le groupe local peuvent être deux tâches distinctes prises en charge par des personnes différentes.

G

Guillaume Tue 3 Jul 2018

A titre personnel, je suis très méfiant sur les conflits d'intérêt potentiel. C'est un sujet extrêmement délicat, dans les deux sens, mais il faut extrêmement bien borner les droits et devoirs d'un mandataire, quand il est également prestataire sur un sujet touchant OSM par exemple.

JZ

Jean-Louis ZIMMERMANN Thu 12 Jul 2018

Pour Guillaume, à titre de rappel je fais parti de ceux qui ont double casquette en tant que mandataire : local "Grand Sud-Est" (avec Tony) et thématique "accessibilité". A mon sens François Lacombe est dans cette direction également "énergie". Il serait pertinent de rendre lisible tout cela.

G

Guillaume Thu 12 Jul 2018

Ah merci pour ce rappel sur les mandataires thématiques existants. Donc il suffit de dire que cette discussion concerne les mandataires géographiques et autres formes d'organisation locale.

CE

CA_Tony EMERY Thu 12 Jul 2018

Les mandats "locaux" n'ont plus de sens puisqu'il y a une carte et que les contributeurs peuvent contacter le relais qu'il souhaite. Par contre, la thématique reste un élément important.

CE

CA_Tony EMERY Thu 12 Jul 2018

Ce que je veux dire c'est qu'il ne sert à rien de dire "je suis mandataire pour la Bretagne ou pour Grenoble ou pour le Grand Sud Est". Et si un contributeur qui me contacte n'est pas de ma zone je fais quoi ? Je l'envoi balader ou je lui répond quand même.
C'est d'autant plus vrai que si on respecte ces zones que nous nous sommes fixés, une grande partie du territoire n'est pas couverte...