Loomio
Sat 13 Oct 2018

Comment adresser l'urgence écologique dans les prochaines élections?

AK
Assia Kara Public Seen by 198

C'est une critique qu'on a beaucoup entendue ces derniers jours : l'urgence écologique est franchement ignorée durant cette campagne. OK. Alors si c'est un sujet si important que ça (et ça l'est) comment l'adresser aux prochaines élections ?
Ma grande question du jour est : si un parti (aka nous) se présente avec un programme dédié à cette urgence écologique, avons-nous une chance de 1. sensibiliser les masses et 2. se faire élire?

Sachant qu'un programme qui adresse cette urgence va demander aux gens de devenir végétariens et d'arrêter de faire des gosses, etc. En gros, l'inverse de brosser l'électeur dans le sens du poil (donc on va se faire huer) mais peut-être la seule solution actuellement - un prise de position radicale.

Bref, j'en ai parlé hier avec une bière en main donc les autres ont du croire que je déconnais mais sérieusement, vous en pensez quoi?

RVE

Renaud Van Eeckhout Sat 13 Oct 2018

Le challenge sera d'expliquer que le seul choix est : soit on va dans le mur, soit on met en place des solutions radicales. Les compromis nous mènent dans le mur.

A priori (et je l'espère sincèrement), on n'aura pas trop de problème à présenter des propositions radicales. C'est (logiquement) quand ces propositions entrent en conflit avec d'autres que ça posera un problème. Une façon d'éviter ça est de mettre cette question écologique au début de la création d'un programme.

MB

Michel Braibant Sat 13 Oct 2018

Je suis pour. Et pas qu'un peu. On doit faire mieux et surtout faire vrai.

TJ

Tón Jafnari Sun 14 Oct 2018

Qu'entends-tu par mesures radicales ?

MB

Michel Braibant Sun 14 Oct 2018

Renaud et Assia ont tout dit!

Paraphrasons (qu'on me corrige si j'ai tort):
Des propositions pour lesquelles nous n'accepterons pas de compromis. Si (par exemple) 20% de réductions d'émissions sont nécessaires, ne pas accepter de compromis à 15% parce qu'un lobby entre en action ou qu'il faut négocier. Proposer de mettre en place les mesures nécessaires pour dépasser ces objectifs et ce, à nouveau, de manière radicale.

Ces propositions seront probablement très mal reçues par une partie de la population ou par les acteurs de l'économie.

D

David Sun 14 Oct 2018

Probablement? A coup sûr je dirais. Regarde ce qu'ils ont fait avec le tram.
Je suis pour des solutions radicales, à condition de présenter des alternatives viables aux gens pour faire la transition. Pcq chez les copains VeGa, ils veulent bloquer les bagnoles à la frontière de la ville et puis démerdez vous pour faire vos courses dans le centre. Et venir avec des solutions foireuses comme le couloir cyclable Place du XX Août, ce n'est ni intelligent ni bon pour l'image.

MB

Michel Braibant Sun 14 Oct 2018

Alors déjà, on sort des problèmes locaux... Les prochaines élections ne sont pas communales donc évitons de parler la ville. Ensuite, ce n'est pas parce que Vega propose quelque chose au niveau local et que le PS installe un truc en ville pour draguer les écolos que cela doit nous empêcher de faire grincer des dents. On n'a plus le temps d'avoir peur. Les gens devront s'adapter. C'est une certitude. Et ce sera volontairement ou contraint et forcé (car la terre nous enverra un bon gros retour de manivelle dans la tronche).

MB

Michel Braibant Sun 14 Oct 2018

Bref, si l'auto est le problème, ou la viande, ou le transport par bateau, où l'avion, ou l'industrie, etc il faudra s'y attaquer. Quel que soit le coût et les répercussions pour le parti. Du moins si nous choisissons cette position... Et ça va faire mal.

AK

Assia Kara Sun 14 Oct 2018

Cool cool :)
Est-ce que vous pouvez en discuter un peu avec les BW le 27, voir si on veut tenter le pari?

Radicales, c'est non seulement pas de compromis mais aussi s'attaquer aux vrais problèmes. Mettre du bio dans les cantines, c'est bien joli mais c'est beaucoup trop timide et ça n'attaque pas un problème de fond. Idem pour le couloir cyclable pl du XX aout, c'est des trucs bien jolis mais au final ça ne s'attaque à rien !

MB

Michel Braibant Mon 15 Oct 2018

Pour moi, radical (et efficace) c'est : plus de viande et poisson dans les cantines. Et accessoirement, cela règle les problèmes religieux.

AK

Assia Kara Mon 15 Oct 2018

Pour réfléchir à cela de manière efficace (croiser les vrais enjeux écologiques avec les compétences régionales et trouver une direction sur laquelle partir pour un futur programme) je peux vous proposer l'animation d'une séance (à mon avis 3-4h) pour identifier tout ça, avec les outils créatifs de mon boulot. En général, ça fait émerger de très bonnes idées qui sont à la fois pragmatiques et abouties, et qui surtout respectent l'horizon qu'on s'est mis.
Ca vous tente? Soit en soirée soit en we?

MB

Michel Braibant Mon 15 Oct 2018

Oui, mais où (à quelle occasion)? Il faut établir notre méthode de travail au plus tôt. Comme ça, on pourra bosser sur le fond en appliquant la méthode si elle nous convient. Bonne idée.

RVE

Renaud Van Eeckhout Tue 29 Jan 2019

Une carte blanche parue dans La Libre : Environnement : savez-vous ce que consomme votre ananas ?.

Ca rejoint très fortement une des idées sorties lors de nos soirées. P-ê serait-ce utile de contacter l'auteur (s'il y a moyen de trouver un moyen de le contacter) afin de savoir s'il a déjà creusé l'idée de son côté et/ou s'il souhaite nous donner un coup de pouce.

MB

Michel Braibant Tue 29 Jan 2019

Franchement, je pense qu'on devrait sortir des idées au goutte à goutte... Non? Histoire de teaser un petit peu et de montrer qu'on bosse (bien).

MB

Michel Braibant Tue 29 Jan 2019

Exemple: pourquoi faire chier une mamy et un papy qui font 5000 km avec leur auto de 20 ans en les taxant plus que les proprios de porsche de 3 tonnes plug-in hybride? Elle est où la logique écologique là-dedans?

MB

Michel Braibant Tue 29 Jan 2019

Le radar, faut aussi le sortir assez rapidement... on peut définir des critères et faire un petit schéma à l'arrache. Cela ne devrait pas être compliqué...