Loomio
Thu 12 Feb 2015

A qui donne-ont l'accès au lieu ?

JH
Julien H Public Seen by 175

A qui donne-ont l'accès au lieu ? A qui prête t'on les clés ? A qui donne on le code ? Qui ajoutons nous sur la liste des personnes ayant le code ? Dans quelles situations faisons nous cela ?

Fonctionnement approuvé actuellement :

Fonctionnement de l'accueil de personnes extérieures
Quand une personne non membre "active" du lieu souhaite utiliser l'espace, voici la procédure :

  • Former cette personne au fonctionnement de minimum 10mn avec tous les points importants. Avec signature ajoutée sur la page wiki pour savoir quand on nous appelle "si ou"i on peut les laisser occuper la salle: http://wiki.lacoroutine.org/contribution:ouvrir
  • Laisser un jeu de clé pour la personne dans le second boitier à code temporaire (Si ils peuvent passer avant, ils peuvent aussi prendre le double de clés avec eux). Leur demander suite à leur départ de mettre la clé dans la Boite aux lettre avec leur enveloppe de contribution financière.
  • La personne qui répond au tel et ajoute dans le calendrier la réunion est responsable de mettre la clé dans le boitier et de valider ou former la personne à l'ouverture/fermeture du lieu. Si elle ne souhaite pas le faire, elle prend quand même la réservation mais annonce sur contact@lacoroutine.org que personne ne fait le suivi et qu'il faudrait quelqu'un. Il faut alors prévenir la personne que sa réservation pourrait être annulée si personne n'est motivé. Si elle souhaite être sûre, elle paye un tarif classique de location afin qu'un membre de La Coroutine vienne faire le travail de manière rémunérée (à valider prochainement dans une proposition). Cela permet au collectif d'être sûr de réserver l'espace.

La personne référente peut, si elle a bien géré au bout de plusieurs location, avoir un accès temporaire au code, voir devenir personne ayant le code permanent (exemple de Pol)
Il faut avertir ces “référents” des activités contributives de la coroutine, pour qu'ils participent financièrement et en temps (par exemple aux ménages). Si le fonctionnement n'est pas respecté (par exemple, pas de contribution financière du tout et non justifiée), un référent peut perdre sont statut et être retiré du wiki.

Fonctionnement du code pour les membres réguliers

On conserve privé le code principal de la porte (le gros boitier) : seuls les réguliers ont besoin de le posséder, on ne le donne pas aux gens qui louent la salle et qui ne sont pas des usagers réguliers (pour une simple question de sécurité, mais aussi vis à vis de la responsabilité de la Coroutine, ainsi que des voisins.)

Qui peut être membre régulier ?

Les personnes qui sont membres du lieu selon les critères validés ici : https://www.loomio.org/d/TEs1CtZm/la-proposition-actuelle-manque-de-la-definition-de-ce-qu-est-un-coroutinier-ce-qui-fait-que-tout-le-monde-peut-objecter-a-priori
* Personne qui contribuent à l'espace en temps, disons en moyenne une heure sur 50 heures d'usage du lieu.
* Sont là régulièrement (disons au moins 10 jours par trimestre ou 30 jours par semestre),
* Savent à minima comment fonctionne lieu, comment on y contribue, comment on l'ouvre, comment on accueille.
Ce rôle peut se perdre. On se base sur la liste des personnes qui ont accès au code du lieu pour savoir qui ils sont. Régulièrement,on met à jour la liste de ces personnes.

*Autre sujet : comment assurer la présence d'une personne pour former à l'ouverture du lieu ? Comment proposer une offre de service avec café croissant, accueil aux personnes le souhaitant ? *
- Imaginer une sorte d'offre de service. Les personnes/groupes/structures qui louent le lieu paieraient donc la location du lieu ce qui permettrait au/à la “veilleur-se” de se faire un peu d'argent ou de faire une sorte de TROC en réduisant une partie de son loyer à la Coroutine.
Si plusieurs personnes suscitent leur intérêt pour proposer ce type de service, il pourrait y avoir un roulement pour que tout le monde en profite.

LV

Luc Vanwaelscappel Thu 12 Feb 2015

Pour ma part, il faut statuer sur des critères objectifs et irréfutables. Exemple : personne de confiance = critère subjectif.

Pour cela voici les différents critères que je vois :
- Vient x fois par mois depuis x mois
- Paye un abonnement depuis x mois
- Participe au lieu (Cuisine, Compta, Ménage, réseau, etc...) au moins x fois par mois

Ce genre de critères objectifs, tout critère subjectif serait à mes yeux une perte de temps.

F

François Thu 12 Feb 2015

Il y a le cas des réunions quand aucun coroutinier n'est présent à prendre en compte aussi. Ca arrive très souvent.
Il faut aussi trouver un critère clair pour ces cas là

F

François Thu 12 Feb 2015

on parlait aussi des week end. Florian, Greg et moi on était d'avis qu'on ne devrait autoriser les réunion le week end que si le coroutinier qui inscrit la réunion dans l'agenda est présent. Pas de réunion le week end dans le cas contraire

LV

Luc Vanwaelscappel Thu 12 Feb 2015

Pour ma part, à la dernière réunion, tout le monde était d'accord pour dire qu'une personne prenant la réservation d'un groupe s'engage à être là pour lui ouvrir et surveiller les lieux.
Au minimum, cette personne s'engage à trouver une autre personne pour être là.

Qui est contre cela ?

MR

Marion Rousseaux Thu 12 Feb 2015

Pour le code, je suis d'accord avec toi Luc pour les critères, ça me semble objectif. Reste plus qu'à décider par quoi on remplace les "x" =)

Pour la salle de réunion, on pourrait aussi imaginer une sorte d'offre de service autour de la location de la salle. Si je ne me trompe pas, c'est ce qu'ils font au Mutualab, ça vaudrait peut-être le coup de s'en inspirer. Les personnes/groupes/structures qui louent le lieu paieraient donc la location du lieu ce qui permettrait au/à la "veilleur-se" de se faire un peu d'argent ou de faire une sorte de TROC en réduisant une partie de son loyer à la Coroutine. Si plusieurs personnes suscitent leur intérêt pour proposer ce type de service le WE (qui impliquerait non seulement ouverture+fermeture du lieu mais aussi vérifier que le lieu est propre après la réunion etc.) il pourrait y avoir un roulement pour que tout le monde en profite. Bref tout est imaginable et ça pourrait être un point de départ pour tester une forme de rémunération de la contribution.

LV

Luc Vanwaelscappel Thu 12 Feb 2015

+1 avec Marion

G

gregory Fri 13 Feb 2015

il faut donc revalider le process de présence...ya un groupe demain, avec personne de la coco à vue de nez.

surtout, ça va aider à gerer les "cas spéciaux" comme celui que j'ai mis dehors, et qui voulait venir le wend...

et +1 pour marion aussi. pour ma part, je pourrais venir le wend, si besoin, souvent je bosse de chez moi.

B

Benoit Sun 15 Feb 2015

Hello, +1 pour tenter " l'offre de service"

F

François Mon 16 Feb 2015

Hello,

1/ ok la proposition de marion c'est que la personne qui surveille une réunion se déroulant le weend end est une rémunération. Je ne suis pas contre. Ca ne fonctionnera pas simplement pour les réunion abut non commerciale qui sont à prix libre. Et le week end c'est bien ce dont il sagit. Il faut déterminer combien rapporte les réunions le week-end en moyenne pour pouvoir déterminer une rémunération pour le coroutinier gardien. Sinon la coroutine ca perdre de l'argent.

2/ J'ai déjà constaté plusieurs fois que le problème du week end (réunion sans coroutinier présent dans le lieu) arrive aussi la semaine. Je suis parti plusieurs fois le dernier en laissant des réunions en cours. Je demandais sans connaitre personne si un des membres de la reunion avait le code et s'etait le cas. Mais ce n'était pas la surprise. Simon m'avait prévenu avant.
Il faudrait formaliser ce cas aussi je pense. Clarifier le cas par écris dans le wiki

G

gregory Mon 16 Feb 2015

yo!
j'ai envoyé un message sur la liste de la coroutine...sur d'autres points....
tout ça ne demanderait pas une réunion ? histoire de fixer comment fonctionne la coroutine une bonne fois pour toute...j'ai l'impression qu'on passe notre temps à se répéter.

c'est assez épuisant, et là, je suis rentré fourbu....

(après c'est ptet moi qui a une mauvaise image du lieu...)

SS

Simon Sarazin Thu 26 Feb 2015

Je me pose quand même la question des véritables problèmes que l'on a eu dans ce lieu en le laissant relativement ouvert ? Quels sont ils ? Des dégradations en particulier ? Ou est-ce une peur que ça arrive (cela fait 3 ans qu'on laisse autant que possible le lieu ouvert le soir et le wd) ?

SS

Simon Sarazin Thu 26 Feb 2015

@gregory1 , on a besoin d'une réunion pour éclairer et trouver de vraies propositions. Ensuite, une fois des propositions faites, on les vote et hop c'est validé jusqu'à nouvelles discussions :-)

@lucvanwaelscappel , pas d'accord que ce qui est subjectif est une perte de temps. Ils mesurent la société à coup de PIB à cause de ça. C'est la faute à Galilée « mesurer tout ce qui peut être mesuré et rendre mesurable ce qui ne l’est pas » -> La première partie a fait progresse l'humanité. La seconde est un véritable désastre qui explique la crise financière...

F

François Thu 26 Feb 2015

Oui je crois que le mieux serait une réunion tout de même

SS

Simon Sarazin Thu 26 Feb 2015

Je viens de modifier le titre du sujet qui est plus large que juste la question du code. Par ailleurs, quelques infos ici d'une ancienne discussion à ce sujet qu'il faudrait reprendre : https://www.loomio.org/d/JlBHEw27/qui-a-acces-au-lieu-a-la-coroutine-code .

SS

Simon Sarazin Thu 26 Feb 2015

@francois6 , je viens de déblayer un peu le sujet dans le descriptif, ça permettra de gagner du temps en réunion

LV

Luc Vanwaelscappel started a proposal Thu 26 Feb 2015

Seuls les membres actifs et réguliers de la coroutine ont accès au code Closed Thu 12 Mar 2015

Conserver privé le code de la porte : seuls les réguliers ont besoin de le posséder, pas question de le donner aux gens qui louent la salle et qui ne sont pas des usagers réguliers (pour une simple question de sécurité, mais aussi vis à vis de la responsabilité de la Coroutine, ainsi que des voisins.).

Une location de salle = la présence d'un permanent pour ouvrir (idéalement qui se recense dans un document écrit pour savoir qui est responsable de quelle réunion et quand) + s'assurer que tout se passe bien. Une règle simple à mettre en place est de n'accepter des réunions si et uniquement si on sait qui restera sur place durant cette réunion. Sinon on va se retrouver régulièrement avec des réunions ou personne ne peut rester. C'est pas commercial comme attitude, je le sais bien, mais La coroutine n'est pas une entreprise commerciale.

Results
Agree - 4
Abstain - 4
Disagree - 4
Block - 4
7 people have voted (12%)
LV

Luc Vanwaelscappel
Agree
Thu 26 Feb 2015

G

gregory Thu 26 Feb 2015

je réinsiste sur un point assez important.

certaines personnes sont assez penibles à gerer pour lieu. nous ne sommes pas un centre social, nous n'en avons tout simplement pas les capacités...jean paul en est encore un exemple flagrant aujourd'hui.

le fait d'avoir un coroutinier responsable, lors d'une réunion de groupe exterieur qui ne connait ni le lieu, ni ce personnage (par exemple...yen a d'autres) permettrait de mieux gerer la situation, au lieu de laisser ce groupe se demerder avec l'individu.

normalement ce soir, j'aurais laissé les codes à marjolaine pour fermer le lieu. là , à cause de la présence de jp ( après jf ah!ah!) j'ai laissé baptiste gérer le truc,( sinon, je l'aurais fait) à savoir: mettre tout le monde dehors quand il partira de la coco, parce que baptiste seul a les codes. et marjolaine avec donc....alors qu'elle avait réunion.

le fait de gerer des présences, me semble important pour gerer ce genre de situation qui ont tendances à se répeter dernièrement.

c'est non seulement une responsabilisation vis à vis du lieu, mais aussi vis à vis des gens que nous acceuillons.

G

gregory
Agree
Thu 26 Feb 2015

FL

florian@queze.net
Agree
Thu 26 Feb 2015

Lorsqu'il y a réservation de salle, idéalement l'agenda devrait toujours contenir le nom de la personne qui a pris la réservation (et la responsabilité qui va avec).

SS

Simon Sarazin Thu 26 Feb 2015

@gregory1 , d'accord avec toi sur notre faiblesse actuellement à gérer ce type de cas, mais ce n'est pas lié à la question des réunions le soir ou le wd mais à la question du coworking de manière générale. Il faut un "coworker formé" pour ouvrir et fermer le lieu. On peut très bien imaginer qu'à la différence des autres jours, si il y a réunion, ce coworker de fin de journée fait sortir tout le monde, sauf les gens en réunions si ces derniers sont "formés" pour gérer la réunion et la fermeture du lieu. Il faudra prévoir de bien expliquer à ces "responsables de réunion" qu'ils ne peuvent plus faire rentrer des personnes qui n'ont pas le code.

Pour résoudre le problème plus général de la fermeture du lieu, peut-être qu'une carte "coworker à code" aiderait à identifier le dernier détenteur de cette responsabilité dans le lieu avec une liste des personnes qui ont accès à cette responsabilité.. La carte pourrait se passer de mains en mains jusqu'au moment ou la dernière personne responsable" quitte le lieu. Un peu ce qui s'est fait ce soir où j'ai dit à Freddy de dire à un "coroutinier à code" de dire à un "coroutinier à code" que si il est le dernier "coroutinier à code", il faudra faire sortir les "non coroutiniers à code" (dont JP mais pas que)

SS

Simon Sarazin
Block
Thu 26 Feb 2015

On doit inclure dans la proposition que des personnes "formées" comme Virgnie (Revenu de base), Florent L (wikipedia), Pol puissent avoir le code. Ces derniers sont parfois plus compétents que des coroutiners réguliers. La formation est à améliorer.

SS

Simon Sarazin Thu 26 Feb 2015

Je bloque (et donc soit on modifie la proposition, soit il faudra faire une rencontre en présentiel à ce sujet pour trouver une alternative qui puisse amener à débloquer le positionnement). A mon sens, il n'y a eu aucun problèmes d'extérieurs pour justifier une règle aussi dure qui enlèverait du lieu les rencontres des collectifs "revenu de base", "wikipedia", "épicerie participative", et d'autres à venir... Les voisins, je ne vois pas le problème à ce qu'il ne connaissent pas tout le monde. Il faut améliorer la formation à fermer le lieu, c'est certain, et savoir qui est apte à gérer la fermeture/ouverture du lieu. La question porte elle sur l'accès à la clé plutôt que le code ? Car la clé est une solution pour les coroutiniers non réguliers mais formés (comme makesense samedi) alors que le code est bien pour des gens réguliers mais non coroutiniers comme Pol/Virgnie/Florient

GL

Guillaume Libersat Fri 27 Feb 2015

Alors, pour ma part, voici ce que je propose :

DEFINITIONS

  • "habitués" : personnes ayant déjà utilisé l'espace au moins 3 fois sans problème (si groupe, alors même référent). Pas de distinction entre coworker ou réunioniteur, ce qui compte c'est de connaître le fonctionnement de la maison.

  • nouveaux : personne n'ayant pas encore fréquenté le lieu OU moins de 3 fois.

REGLES

  • On ne donne plus le code aux "nouveaux". Deux cas :
    • un habitué gère l'ouverture/fermeture du lieu, on leur dit simplement OK et rdv le jour fatidique.
      • Personne n'est dispo le jour même et on les connaît u peu/ils sont cooptés par un habitué : on les invite à venir le jour avant la réunion, signer un papier qui explique les règles et on leur donne la clé contre caution de celle-ci (en cas de perte, pour couvrir). Autorisation de bloquer si on ne les sent pas.
    • Personne n'est dispo le jour même et on ne les connaît pas du tout : refus.

(Une solution pour la clé pourrait aussi de donner un code temporaire pour éviter qu'ils se baladent avec la clé et don la perde mais dans ce cas il faudrait deux boitiers à code et leur demander de le remettre la clé dans la BAL en partant)

GL

Guillaume Libersat
Disagree
Fri 27 Feb 2015

voir ma note en commentaire

GL

Guillaume Libersat Fri 27 Feb 2015

(oh et concernant le code pour les habitués, je suis d'accord pour la proposition de bayou & marion de se baser sur des critères objectifs --et subjectifs : genre "susceptible de se murger tout seul et d'aller à la coroutine")

B

Benoit Fri 27 Feb 2015

@florian2 je ne suis pas d'accord avec "Lorsqu'il y a réservation de salle, idéalement l'agenda devrait toujours contenir le nom de la personne qui a pris la réservation (et la responsabilité qui va avec)." ... l'effet indésirable qu'il peut y avoir : plus personne ne prends la responsabilité de dire oui à une réunion

G

gregory Fri 27 Feb 2015

mouais, ça revient encore sur la question de "qui est un coroutiner?"...j'incluais paul dans les gens de" confiance" par exemple...mais comment paulo aurait geré jean paul hier par exemple?...

des pbs, il y en a déjà eu simon (vol, nuisance nocturne, se ballader avec la clef en ayant fermé la coroutine et privant l'accés au lieu pour les autres coworkers :), ...)...
et ce n'est vraiment pas agéable d'exclure ou de sortir qqun. le fait de cadrer un peu, permettrait de mieu gerer une situation qui se répete...

en suite, il y a des gens avec qui ça tourne, ça ne me derange pas qu'ils continuent comme avant...je pense que le debat s'ouvrait surtout sur les nouveaux arrivants...coroutiners ou exterieurs.

LV

Luc Vanwaelscappel Fri 27 Feb 2015

Débat sur Loomio inutile désormais.

Simon a bloqué la décision. Il faut mettre ne date de réunion rapidement. SImon, étant donné que tu as bloqué la décision, je te propose de donner la date où tu pourras être présent.

See you,

SS

Simon Sarazin Fri 27 Feb 2015

Point méthodo car c'est en effet une première utilisation de blocage. De ce que j'imagine, le blocage vient bloquer la proposition, pas le débat en ligne. Le débat sur le loomio est intéressant, il amène des pistes pour échanger une fois en présentiel et reste utile pour ceux ne pouvant pas être présents. La discussion en présentiel permettra de reclarifier les possibles propositions à refaire et re-mises à jour sur le loomio. Je crois que ça doit être possible que des propositions avec blocage n'amènent pas à des réunions si le porteur de la proposition l'annule et pose une nouvelle proposition plus acceptable pour le bloqueur.

On fait un point mercredi 12h sur ça ? À mon avis déjà pas mal d'éléments pour sortir une proposition qui convienne à tous.

SS

Simon Sarazin Fri 27 Feb 2015

En plus de ta proposition Guillaume, on peut ajouter qu'une personne "nouvelle" qui veut être sûre d'avoir quelqu'un "paye un concierge". Au moins les 3 premières fois le temps que l'on apprenne à leur faire confiance et qu'on les forme. C'est une belle manière de s'investir dans le lieu. Typiquement, makesense demain, où l'on ne connait pas l'interlocuteur, devrait payer si ils veulent avoir l'assurance que quelqu'un soit là, au moins les premières fois. ++ pour l'histoire des 2 boitiers et de la cooptation, et globalement pour ta proposition qui améliore le modèle actuel mais le transforme pas de trop

AM

Anthony Martinet Fri 27 Feb 2015

J'ai connu des assos où ce genre de chose passait par une sorte de parrainage.
Pour obtenir le code, x personnes doivent parrainer celui qui veut obtenir le code. Système basé sur la confiance à autrui que je trouve sympa.
Pour le x, deux parrains ça me semblent pas mal.

LV

Luc Vanwaelscappel Fri 27 Feb 2015

Nous ne serons pas là ce mercredi à 12H

V

Vinzent
Agree
Mon 2 Mar 2015

SS

Simon Sarazin Thu 5 Mar 2015

Est ce qu'un échange demain à 12h jusque 12h30 vous irait ?
J'ai commencé une fiche pour l'ouverture / fermeture du lieu. Les gens de confiance auraient leur nom sur cette page

http://wiki.lacoroutine.org/contribution:ouvrir

F

François
Disagree
Wed 11 Mar 2015

J'ai changé d'avis. Comme Simon et Guillaume je trouve ça bien de permettre à des assos de se réunir à prix libre. C'est bien pour le bonheur Lillois en général. Mais donc avec des amélioration du système : (suite en commentaire...)

F

François Wed 11 Mar 2015

Alors j'ai changé d'avis. Finalement comme Simon et Guillaume je trouve ça bien que le lieu permette à des assos de se réunir à prix libre. C'est des problèmes en plus mais c'est bien pour le bonheur Lillois en général.
C'est ça qui fait l'esprit "sympa" de ce lieu aussi.

Mais donc avec des amélioration du système comme déjà dit auparavant et d'autres :
- Formation adéquate d'un réunioneur responsable
- nom du coroutiner ayant inscrit quelqu'un dans l'agenda
- clé dans un boitier à code spécialement pour les réunioneurs. On édite un code à chaque réunion (c'est mieux que de laisser la clé aux gens) on change le code après
-on fait cette putain de signalétique pour clarifier les trucs à faire et à éviter
- On cache les sous, de la cocote notamment quand réunions il y a.
- On reporte les problèmes, si des problèmes il y a.

C

Claire Fri 13 Mar 2015

Mince, j'ai raté la deadline... Je suis plutôt du coté de François, Simon et Guillaume, garder de la fluidité.
Mais c'est trop tard :-p

LV

Luc Vanwaelscappel Fri 13 Mar 2015

On attend toujours la réunion qui permette de refaire une proposition ! Cela devient très urgent.

LV

Luc Vanwaelscappel Fri 13 Mar 2015

D'ailleurs, dans le processus de décision, il faudrait donner un laps de temps maximal à la personne qui bloque la décision. Sinon, la prise de décision est beaucoup trop longue !

Encore ce weekend, Pol a réservé la salle de réunion pour un groupe (TPISTS - Bruno Mattei). Il y avait par chance des gens de présents qui ne les connaissaient pas. Personne n'avait géré son arrivée dans les lieux, et surtout il n y avait pas de référent bien identifié pour cette réunion.

Pol a réservé car il a accès au calendrier, mais ne sait pas qui le connait dans le lieu.

C'est justement ce genre de situations qu'il faut bien prendre en compte.

G

gregory Fri 13 Mar 2015

de plus, la coroutine est "ouverte" ce wend, puisque boitier arraché...perso, je serais là demain et dimanche, une partie de la journée.

C

Claire Fri 13 Mar 2015

C'est moi qui ai pris la réservation téléphonique de Bruno Mattei, Pol n'a fait que l'inscrire dans le planning sur ma demande.
Je connais ce monsieur par Alternatiba. Mais surtout il m'a assuré qu'il avait déjà organisé des réunions le week end à la coroutine et qu'il connaissait le fonctionnement du lieu.

De plus sa réservation date d'il y a un moment, avant qu'on rentre dans ce débat.

SS

Simon Sarazin Tue 17 Mar 2015

C'est ok pour une réunion sur ce sujet vendredi à 11h45 ?

Pour dimanche, j'ai géré l'arrivée de Mattei vendredi, formé via le doc créer dernièrement, avec une petit boite à dons, une fiche qu'il a signé expliquant le fonctionnement,etc... Il avait une clé et donc pas de code à lui donner. Par contre, les nouvelles personnes n'ayant pas été formées doivent à mon sens être suivies par un référent à trouver rapidement après la réservation. Si les gens veulent être sûrs d'avoir un référent tout de suite et bloquer la réservation, faudra à mon sens qu'ils payent pour avoir ce "service". Là il y a un petit truc à gérer autour de ces gens à former . On parle vendredi de ces différents propositions

SS

Simon Sarazin Tue 17 Mar 2015

@lucvanwaelscappel , celui qui bloque doit en effet rapidement faire une contre proposition qui puisse faire consensus, sinon, ça bloque tout... A la limite, on aurait pu tout de suite arrêter le vote suite au blocage, et que je puisse lancer une autre proposition qui si elle est bloquée aussi amène à une réunion, plutôt qu'obligatoirement attendre la réunion qui dans mon cas a été un peu compliquée à placer (pas mal de déplacements et dates qui convenaient pas...). Bref, c'était la première fois qu'on testait le blocage, à affiner :-)

SS

Simon Sarazin started a proposal Wed 25 Mar 2015

Accès au lieu pour les réservations en dehors des horaires de la coroutine Closed Tue 31 Mar 2015

Faute de réussir à faire un petit point en présentiel, voilà une nouvelle proposition, qui propose de valider un fonctionnement que l'on a plus ou moins expérimenté ces dernières semaines.. Si il y a à nouveau des blocages, on fera cette rencontre en présentiel pour échanger sur le sujet. La proposition dans sa première version (qui pourra être modifiable) est :

Laisser un jeu de clé pour les groupes qui ne sont pas réguliers qu'ils prennent et remettent dans le second boitier à code temporaire (dans la boite aux lettre pour l'instant) et former une personne du groupe au fonctionnement avec signature de l'acceptation du fonctionnement (formation minimum de 15mn avec tous les points importants). Avec signature ajoutée sur la page wiki pour savoir quand on nous appelle si oui on peut les laisser occuper la salle: http://wiki.lacoroutine.org/contribution:ouvrir

La personne reférente peut, si elle assure au bout de plusieurs location, avoir un accès temporaire au code, voir devenir personne ayant le code permanent (ex de Pol)

Prévoir d'avertir ces "référents" des activités contributives de la coroutine, pour qu'ils relaient la participation par exemple aux ménages.
Si le fonctionnement n'est pas respecté (par exemple, pas de contribution financière du tout et non justifiée), un référent peut perdre ce statut en étant retire du document.

Si un collectif souhaite louer la salle sans avoir de référent pour le moment, et que personne n'est dispo pour les former, leur proposer de payer la première fois un tarif classique pour que quelqu'un de la Coroutine alors rémunéré pour cette action, ouvre (a voir comment on organise cela dans une prochaine proposition pour s'assurer par exemple qu'une location un samedi trouvera toujours un coroutinier pour leur ouvrir). Cela permet au collectif d'être sûr de reserver l'espace.

Results
Agree - 2
Abstain - 2
Disagree - 2
Block - 2
2 people have voted (3%)
SS

Simon Sarazin
Agree
Wed 25 Mar 2015

C'est pas parfait et ce sera à ameliorer petit à petit mais ça permet d'avancer sur cette question

LV

Luc Vanwaelscappel Wed 25 Mar 2015

Tant que les référents sont bien identifiés et ont signés le papier, ca me va.
Pas de signature = pas de résa, on est bien d'accord ?

SS

Simon Sarazin Wed 25 Mar 2015

Oui, en dehors des horaires Coroutine, si pas de signature, pas de réservation à prix libre mais à prix fixe.

Je pense que l'on trouvera toujours quelqu'un pour venir si les gens payent, si toutefois on autorise une rémunération des coroutiniers qui se bougent par exemple le wd (à tester ce modèle, voir si la rétribution libre et en groupe évite le risque de perdre la logique contributive globale du lieu..). Peut-être réfléchir à ça dans la foulée de la validation de la première proposition.

Le mer. 25 mars 2015 14:08, Luc Vanwaelscappel (Loomio) a écrit :

Tant que les référents sont bien identifiés et ont signés le papier, ca me va.

Pas de signature = pas de résa, on est bien d'accord ?

Répondez à ce courrier directement ou visualisez-le sur www.loomio.org ( https://www.loomio.org/d/AfjKS5qd/a-qui-donne-ont-l-acces-au-lieu?utm_campaign=thread_mailer&utm_medium=email&utm_source=new_comment#comment-583632 ).

Désactiver les courriers électroniques ( https://www.loomio.org/email_actions/unfollow_discussion/71187/VVX2h5YG8fitQ_ugxPoP ) pour cette discussion.

Changez vos paramètres de notification ( https://www.loomio.org/email_preferences?unsubscribe_token=VVX2h5YG8fitQ_ugxPoP&utm_campaign=thread_mailer&utm_medium=email&utm_source=new_comment ) pour vous désabonner de ces courriers électroniques.

AM

Anthony Martinet
Agree
Tue 31 Mar 2015