Loomio
Tue 13 Mar 2018

Des questions en relation avec les Cercles Restauratifs ?

D
Dieudonné Public Seen by 404

Un espace pour partager nos questions et nos expériences dans la pratique des Cercles Restauratifs.

M

Marine Wed 11 Apr 2018

Bonjour!
j'ai une question concernant la phase introductive d'un cercle. Sur le document que aviez partagé avec nous à Rennes en novembre, il figure juste cette première phrase: "qu'aimeriez vous faire savoir et à qui de ce que vous vivez actuellement en lien avec l'acte et ses conséquences". Utilisez vous cette phrase pour lancer le cercle le jour J ou bien adaptez vous, de sorte que la personne qui a initié le cercle puisse présenter l'acte en question?

Je proposerais quelque chose du genre: "Je souhaiterais demander à l'initiateur/trice du cercle de revenir sur ce qui a été fait ou dit qu'il/elle souhaiterait apporter dans ce cercle". Vous l'aurez remarqué, cette phrase fait écho à la première question qui est posée à l'initiateur/trice lors d'un pré cercle.
Une fois les faits exposés, nous pourrions reprendre la phase de compréhension mutuelle?

j'attends vos suggestions et vous en remercie d'avance :)

D

Dieudonné Wed 11 Apr 2018

Personnellement j'aime bien que la phrase soit la même pour tout le monde. Ça aide à se souvenir que le rôle du facilitateur inclue d'essayer d'être "omni-partial". L'acte retenu par l'initiateur du cercle n'étant qu'une des portes d'entrée du jardin du conflit. Ça aussi le mérite d'être plus simple, sachant qu'une autre des forces de cette approche, c'est que tout le monde la connaisse. Et c'est d'autant plus facile quand ça reste simple.

C

Cribier.F Thu 12 Apr 2018

Pour moi, lors d'un Cercle il est important que la "porte d'entrée" proposée soit la même pour tous. L'écoute des différentes parties lors des avant-cercles me permet d'avoir une vision plus large que celle de l'initiateur, et de choisir parfois une formulation de l'acte qui évite de pointer un coupable d'emblée. Par la suite, d'autres actes peuvent évidemment émerger, ce qui permet à chacun de prendre la part de responsabilité qui lui revient. Comment entends-tu cela Marine ?

D

Dieudonné Thu 12 Apr 2018

Merci François d'entrer dans le dialogue : )
Il y a toujours un·e initiateur·trice du Cercle, et donc un acte retenu par lui ou elle. Et cet acte est indiqué aux autres personnes invitées, si elles demandent à le connaître. Mais chaque personne invitée peut retenir un acte différent. Et si elle ne demande pas l'acte retenu par l'iniateur·trice, elle peut très bien arriver dans le cercle, et commencer le dialogue sans le connaître. Le facilitateur dans le cercle n'a pas pour consigne de donner la parole à l'initateur·trice en premier. Donc je ne comprends pas pourquoi insister sur cette porte d'entrée unique. Pour moi, chacun peut avoir sa propre porte d'entrée. L'important, c'est que tout le monde soit en même temps dans le jardin du conflit : le cercle. Quelle que soit la porte par laquelle il y est entré.
Comme ça résonne pour vous ces précisions ?

M

Marine Thu 12 Apr 2018

Merci a tous les 2 pour vos retours. Si je comprends bien, vous proposez deux options: la premiere ou chacun connait l'objet du cercle, un objet formulé par le facilitateur, qui peut etre different de celui de l'initiateur et qui permettra par la suite a chacun de rebondir. J'imagine que dans cette premiere option, la premiere prise de parole est libre?; la seconde option permet a chacun d'entrer par sa porte, cest a dire d'amener son objet dans le cercle, sans qu'un objet commun soit formulé. Dans les deux cas, quand on dit "que voulez vous dire et a qui..." on s'adresse en fait a tout le monde? Est ce que cest ca?
Je suis d'accord sur le fait que les portes d'entrees peuvent etre differentes, et que si on precise a l'un des participants en pre cercle quelle problematique a ete soulevee par l'initiateur, il peut ne pas s'y retrouver. J'apprecie donc la possibilite de laisser libre la premiere prise de parole. Je m'apercois maintenant que j'ai limité cette possibilité en indiquant en pre cercle que l'initiateur du cercle serait celui qui allait ouvrir le bal...

D

Dieudonné Thu 12 Apr 2018

J'ai toujours entendu Dominic Barter dire, lors des sessions qu'il a animé auxquelles j'ai pu participer (un peu plus d'une vingtaine de journées au total), qu'il recommandait d'utiliser le processus qu'il indiquait pour les 20 à 40 premiers cercles qu'on facilitait. L'idée étant de bien s'imprégner par la pratique, de ce que ça peut donner en facilitant de cette manière.
Souvent dans un conflit, l'acte qui symbolise le plus le conflit, est différent d'une personne à l'autre. Donc si le facilitateur en retient un plus qu'un autre, il peut sembler prendre parti. Et ainsi quand le facilitateur prend la parole pour la première fois dans le cercle, pour poser la question « Qu'est-ce que vous avez envie de faire entendre et à qui, …» l'acte auquel il fait référence, devient naturellement celui retenu par la personne à qui la question est posée. Et par qui commencer ? Pour avancer dans la première étape (la compréhension mutuelle), il vaut mieux commencer par la personne la moins disponible pour entendre les autres. C'est souvent la personne la plus en souffrance.
Est-ce que ça répond à tes questions ?

M

Marine Thu 12 Apr 2018

Merci pour ta reponse et ta reactivite, cest tres apprecie! J'entends bien que l'acte declencheur peut etre different d'une personne a l'autre. Ca m'amene a une autre question: comment presenter les choses aux participants quand on les contacte pour le pre cercle, sur quelle base se fonder pour lancer la discussion et pour leur expliquer pourquoi je m'adresse a eux?

D

Dieudonné Thu 12 Apr 2018

Simplement leur dire qu'ils sont invités à un cercle par untel, puis les accompagner comme prévu dans le processus décrit sur papier.

C

Cribier.F Fri 13 Apr 2018

Je précise que je ne choisis pas l'acte retenu par l'un ou l'autre, simplement je cherche une formulation qui permettra à chacun de savoir ce qui nous amène là sans accuser quiconque. Si je choisis systématiquement le point de vue de l'initiateur, il y a parfois des chances que ça ressemble à un tribunal.
Autre point, pour moi, la parole est totalement libre quand je pose la question. Une fois, dans une entreprise, celui qui a "ouvert le bal" après les 3 minutes de silence lourd qui ont suivi la première question, a été celui qui avait manifesté le moins de motivation pour être présent à ce Cercle !
Enfin, la difficulté que tu soulèves Marine concernant l'explication aux invités lors des pré-cercles est plus évidente en l'absence d'un Système qui a validé et informé sur cette possibilité d'initier un Cercle et d'y inviter d'autres personnes.
Bonnes suites !!!

D

Dieudonné Fri 13 Apr 2018

Merci François : ) Ton retour vient confirmer le retour que Dominic nous donnait souvent à certaines de nos questions : « Oui, c'est possible. Ou pas. Essayez et dites-nous comment ça s'est passé pour vous. »
Donc au-delà de toutes les réponses théoriques que nous pouvons donner, rien ne remplacera nos expériences !
Donc merci de ce témoignage de ton expérience. Et merci de t'y être lancé : )

M

Marine Sat 28 Apr 2018

Merci à tous les deux pour vos retours très utiles. J'ai choisi de contacter les participants en introduisant une problématique générale, de sorte qu'ils ne soient pas complètement perdus et qu'ils ne se demandent pas d'où je sors... Je pensais faire la même chose lors du cercle et laisser la parole à la personne qui se sent de la prendre.

M

Marine Sat 28 Apr 2018

J'ai maintenant une nouvelle question: comment préparer les représentants des absents? doit on rentrer dans les détails des faits, ou se focaliser plus sur leurs ressentis, leurs aspirations, les messages que les absents voulaient faire passer? quelles sont vos expériences en la matière? Merci d'avance!

D

Dieudonné Sun 29 Apr 2018

La recommandation est que les personnes qui remplacent des absents sont des facilitateurs expérimentés. Et pour incarner ces ces absents, ce que j'ai retenu de "ce qui marche", c'est juste d'imaginer qu'on est l'auteur des actes de l'absent et ensuite d'aller ce qu'on ressent en étant dans cette situation. Tu nous diras pour vous ; )

I

Isam Sun 29 Apr 2018

Vos échanges sont passionnants ! Merci merci ! Merci Marine si tu peux faire des retours sur les options retenues, sur le déroulé... Bonne fin de WE à tous :relieved:

PN

Paulin NEGRE Tue 3 Jul 2018

J'aurais une autre question concernant les absents. Si un invité à un cercle ne veut pas venir car il pense qu'il risque de sortir de ses gonds s'il l'entend parler en détail de ce qui fait le conflit, comment gérer son absence et en même temps le fait qu'il soit là dans la communauté : est-ce qu'il faut lui demander s'il accepte d'être représenté, seulement l'informer ? est-ce une exigence d'un autre membre de la communauté que de dire si la présence de cette personne ou de son représentant est nécessaire et donc qu'importe l'avis de la personne en question ?
Ce que je comprends c'est que l'exigence est extérieure à la personne mais cela peut être mal vécu si elle ne veut pas y aller pour se protéger de sa propre réaction et qu'elle ne veut pas non plus qu'on parle à sa place => risque de sentiment d'être forcé !
Ce n'est pas vraiment une situation que je vis là mais suivant comment un cercle qui vient d'être initié évolue c'est possible, alors j'aimerais y réfléchir en amont avec vous :-p
Merci pour vos retours !

D

Dieudonné Tue 3 Jul 2018

Merci Paulin de partager ces questions : )

En fait celles-ci, pour moi, trouvent assez simplement leur réponse si on voit le système restauratif (SR) comme le résultat d'une création des membres de la communauté face aux trois questions systémiques ; )

Après, si on jette un coup d’œil aux témoignages des personnes qui ont construit des SR dont ils sont content, dont Dominic, les réponses qui me viennent en premier sont les suivantes :

  1. chercher avec l'invité insécure les moyens qui pourraient être mis en œuvre pour qu'il puisse se sentir en sécurité tout en étant présent
  2. si c'est une personne clé du conflit, avoir un membre de la communauté (facilitateur expérimenté) prenant sa position dans le conflit aide bien le conflit à fleurir jusqu'à produire son fruit ; )
  3. dans les Cercles Restauratifs décrits par Dominic, les membres de la communauté n'ont pas le pouvoir de demander à ne pas être représenté
  4. ces questions en fait tombent d'elles même quand les membres de la communauté ont pris le temps d'inventer ensemble leur SR.

Tu nous diras ce qui a marché pour vous : )

Hugs
;D)

C

Cribier.F Tue 3 Jul 2018

Bonjour Paulin,
Dans mon expérience, je n'ai jamais eu sous la main d'autres facilitateurs pour "remplacer". De plus, insérer un inconnu dans une communauté pour remplacer une personne connue me semble incongru. J'ai plusieurs fois laissé dans le Cercle une chaise vide pour manifester la présence-absence. J'ai pu inviter les présents à déposer sur la chaise un objet symbolique pour représenter l'absent-e. Objet souvent léger mais lourd de sens.
Le meilleur pour toi et pour ceux et celles qui te lisent !

M

Marine Wed 4 Jul 2018

Bonjour Paulin, je pense qu'il serait intéressant de se pencher plus longuement sur les raisons qui poussent la personne à ne pas vouloir venir. J'ai expérimenté un cas similaire lors d'un pré cercle: une personne avait peur de s'emporter lors du cercle. J'ai donc pris le temps, lors d'une rencontre, de discuter ce point: qu'est ce qui fait que vous pensez que vous allez vous emporter? comment vous pensez pouvoir remédier à ca? et si vous vous emportez effectivement pendant le cercle comment pensez vous que les autres personnes vont réagir, qu'est ce qui pourrait être fait à ce moment là, pour vous aider? quelles seraient les conséquences de votre absence?
Pour la représentation, je pense qu'il est important de rester transparent et d'en parler avec la personne en question, lui expliquer comment ca se passe et bien préciser qu'il ne s'agit pas d'un moyen de faire pression sur elle et de la forcer à participer. J'avais ajouté que la personne pouvait décider jusqu'au dernier moment de participer, même si elle avait initialement décidé de ne pas être présente.

bon courage :)

PN

Paulin NEGRE Thu 5 Jul 2018

Merci beaucoup pour toutes vos réponses inspirantes :-)
Oui je vous dirai comment ça s'est passé. Merci encore !