Loomio

Repérer les proximités et faire du commun

JL
Julien Lecaille Public Seen by 281

Une réflexion suite aux échanges de ce week-end; si ce qu'on essaie de faire c'est d'agréger au moins deux sources de données différentes et de les faire passer dans une taxonomie spécifique, à chaque fois on va être confronté au problème que chaque source de données reflète une philosophie particulière.

Du coup pour limiter les difficultés "philosophiques" de rapprochement ce qui semblerait bien c'est de repérer les sources de données les plus proches du point de vue de ce qui est décrit, et de repérer la taxonomie la plus proche du "commun" de ces sources de données...

Du coup ça veut dire qu'on peut établir des jeux {source1, source2, ..., taxonomie} qui correspondront chaque fois à un "archipel de données" spécifique sur lequel travailler, avec des enjeux/difficultés propres au jeu constitué. Ce qui n'empêche pas de travailler sur d'autres jeux mais au moins on cible les rapprochements qui semblent les plus productifs/intéressants/faciles à mettre en place.

D

Devakarne Wed 17 May 2017

Bonjour à vous,
Je me présente, je m'appelle Jaela et je travaille depuis 2007 à la création d'une méthode de capitalisation des informations et connaissances d'un réseau sectoriel et d'un outil permettant d'animer des réseaux à travers mon entreprise ekoal.

Je précise que je ne suis pas informaticienne mais mon associé l'est. Je suis titulaire d'un DEA de bio sciences, d'un master 2 en communication scientifique et je me suis formée à une méthode de gestion des connaissances qui s'appelle Mask (Méthod for Analysing and Structuring Knowledge) de laquelle je m'inspire pour capitaliser les savoir-faire. Je suis Maman d'un petit garçon de 2 ans et j'habite à La Réunion (lieu à rajouter sur loomio pour le test des votes ☀️).

L'outil que nous avons créé depuis 2011 repose sur une base de donnée mutualisée et collaborative alimentée par des vues sectorielles, qui correspondent à des interfaces distribuées, pilotées par des animateurs de réseaux distincts. L'objectif initial était de pouvoir bénéficier d'une base de données d'acteurs, de projets et de ressources actualisée et collaborative afin de constituer le patrimoine de connaissances des réseaux et in fine d'un réseau de réseaux dans l'idée de parvenir à une gestion durable des biens communs (ces notions étaient loin d'être aussi populaire a l'époque). Sachant que nous étions et sommes toujours proches des réseaux scientifiques et de faiseurs de changement plutôt que dans des réseaux affairistes dont l'objet ne nous passionne guère.

Ce sujet m'intéresse toujours autant car pérenniser les dynamiques de réseaux restent un challenge de plus en plus important dans l'ère de l'économie contributive. C'est pourquoi lorsque l'initiative est parue dans le réseau anim Fr j'ai souhaité la suivre, voir y participer si je pouvais y apporter un avis intéressant. Quelques éléments qui pourraient peut être intéresser :

À La Réunion il existe de nombreux acteurs (centres de recherche, Pole de compétitivité, chambres consulaires, associations sectorielles, syndicats, Etc.) dont le rôle est d'animer le développement d'un secteur d'activité ou d'une problématique transversale (export, recherche, innovation, etc.). L'île étant limitée géographiquement et La maturité collaborative tardant à être atteinte, chaque acteur a développé sa propre plateforme sur ses propres technologies (généralement sur un Cms), suivant ses propres objectifs et souvent sans compétences spécifiques. Nous avons créé ekoality sur la base concrète de deux projets R&D de coopération régionale pilotés par le cirad (plus gros centre de recherche en agronomie après l'INRA et spécialisée dans le développement des pays du sud). L'un portait sur la protection des végétaux contre les maladies et ravageurs des cultures (bio-agresseurs), l'autre sur la qualité des produits agro-alimentaires. Un 3eme acteur, le Pole de compétitivité qualitropic (spécialisé dans la bio Economie), a souhaité mutualiser son réseau avec ceux des projets du cirad. Nous avons travaillé de manière approfondie sur la création d'une ontologie commune en investissant un temps considérable avec chaque coordonnateur de projet et leur équipe, en étudiant la structure du secteur d'activité et en analysant leurs jeux de données ( périmètres géographiques, thématiques, typologie d'acteurs , etc.). Sans succès. Les logiques de chacun des acteurs, pourtant tous trois dans l'agriculture et l'agroalimentaire et situés sur un périmètre géographique connexe (océan Indien, outre-mer et des partenaires de recherche notamment en Europe) différaient trop significativement et les compromis semblaient difficilement acceptables. Nous avions créé un wiki pour exposer les évolutions, tjrs sans succès, les acteurs n'ayant pas le temps ni la disposition d'esprit pour ce nécessaire mais fastidieux travail de mutualisation distribuée. Bien que les 3 interfaces, élargies à 6 actuellement (Santé animale, maraîchage et epidemiosurveillance), mutualisent les données sur les acteurs qu'ils ont en commun (annuaire), les catégories de recherche, dont la structure se rapproche de la catégorisation a facettes, diffèrent pour chacun des réseaux. Nous avons pensé à créer des correspondances entre les taxonomies pour permettre aux acteurs référencés dans plusieurs réseaux de mettre à jour également l'ensemble des catégories des autres réseaux. Mais d'autres problématiques nous ont absorbées. Les pilotes de vues sectorielles distribuées choisissent de faire évoluer leur taxonomies sans que l'on intervienne car le périmètre de leurs réseaux fluctuent souvent. Ils choisissent également s'ils veulent mutualiser les autres types de données ( ressources publiées par les acteurs, actualités, etc.) lorsque nous déployons leur interface.

Chaque interface ekoality possède un ensemble de fonctionnalités propres permettant à chaque pilote d'être autonome. Les membres des réseaux ont la possibilité d'actualiser de manière simplifiée leurs données et peuvent disposer d'un ministe dédié.C'était l'un des objectifs requis pour l'appropriation de l'outil contributif : être suffisamment exhaustif pour permettre de repondre aux besoins d'animation propres.

Les interfaces disposent d'un design personnalisé bien qu'a l'origine nous souhaitions également conserver la même logique ergonomique pour que les utilisateurs puissent repérer qu'ils sont dans une vue sectorielle ekoality et pouvoir naviguer d'un réseau a l'autre a la recherche de collaborateurs. Les besoins d'existence propre ayant été à l'origine de cette demande récurrente d'individualisation s'explique par une logique compétitive forte qui, sous la contrainte est en train de se transformer en une logique coopetitive, avant je l'espère de rejoindre la logique reellement contributive.

Nous avons aussi développé une cartographie relationnelle qui permet de naviguer de proche en proche à travers des relations prédéfinies orientées et réciproques ( partie de, partenaire, membre de, Etc.). Gros chantier aussi mis en stand-by car considéré comme trop sophistiqué pour les pilotes de réseaux pour lesquels la priorité était plus basique. La techno utilisée reposait sur flex qui a été abandonnée lors de l'arrivée des smartphones et sous la pression d'Apple notamment. Cependant nous sommes maintenant prêt à La refondre en html5.

Nous sommes actuellement en train de capitaliser sur l'ensemble de nos expériences plutôt laborieuses pour refondre intégralement notre solution en open source et basé sur les technologies prometteuses permettant de tout penser objet. Nous utilIsons la base de donnes nosql mongodb et le framework ionic 2. Je ne peux vous en dire plus car le développement informatique est loin d'être ma spécialité. Notre intention reste focalisée sur l'aide à la mutation societale de notre modèle socio-économique vers plus d'équité sociale et de respect de la nature.

Par ailleurs nous travaillons à La Réunion Avec une experte internationale en sociocratie qui est le mode de gouvernance qui nous convient le mieux. Nous souhaitons informatiser les règles dans notre solution pour faciliter la prise de décisions par zéro objection mais tout cela est un travail titanesque :) La holacratie semble excluante selon les praticiens qui l'on expérimentée en entreprise. Cette dimension inclusive reste cruciale dans la capacité d'individus et de réseaux à travailler ensemble.

Voilà, c'était ma présentation matinale. J'espère qu'elle pourra être utile à vos réflexions. Je ferais plus synthétique la prochaine fois !

Je vous souhaite une lumineuse journée
Jaela

Jaela DEVAKARNE

www.isolife.org ( http://www.isolife.org ) - www.ekoality.com ( http://www.ekoality.com )

0692 69 75 97

Envoyé de mon iPhone

JL

Julien Lecaille Wed 17 May 2017

Bienvenue dans la dynamique de synergie ... est ce que tu connais déjà des acteurs de notre écosystème numérique ?

Il y a une liste ici : https://journeesynergienumerique.hackpad.com/Synergie-numrique-pour-les-alternatives-1213-mai-2017-Orga-xqS9tzxKs7d

D

Devakarne Wed 17 May 2017

Merci :)
Non je ne connais personne. Je vois que tu travailles pour communecter. J'ai pu rencontrer Tibor à La Réunion. Je dois reprogrammer un rdv avec lui pour échanger concrètement sur des synergies. J'ai cependant actuellement d'autres priorités que j'ai du mal à satisfaire :) du coup plus facile de suivre les échanges via le Web !

SC

Sebastian Castro Thu 18 May 2017

Est ce que justement ça vaudrait pas le coup d'avoir un document un peu "officiel" regroupant les différents acteurs de l'écosystème? Le document serait bien sûr collaboratif pour que de nouveaux acteurs puissent s'inclure (par exemple Devarkane ou moi :p).

Est ce que vous avez déjà ce genre de document? avec au moins une petite présentation de chaque acteur, quelques liens vers des publications etc?

J'avais proposé une version ethercalc (https://framacalc.org/=carto-initiatives) mais je suis pas sûr que ce soit le plus adapté...

JL

Julien Lecaille Fri 19 May 2017

Bon je ne suis pas très très fan de Framacalc

Je crois que j'ai perdu le deuxième onglet en le manipulant pour le renommer ?

JL

Julien Lecaille Thu 18 May 2017

Super !

Pour le moment il n'y a rien d'"officiel", il y a juste des gens qui font et qui documentent ce qui est (selon des principes stigmergiques : http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/ressources/stigmergie/ )

En tout cas merci pour ton début de tableau, je l'ai renseigné sur le wiki des Communs

http://wiki.lescommuns.org/index.php?title=Synergie_numérique_des_alternatives

La priorité c'est sans doute d'arriver à répertorier ce qui existe; ce qu'on pourrait faire ensuite c'est demander à chaque initiative recensée quelle action elle serait intéressée de faire pour aller dans le sens de la synergie (quelque soit l'action)

SC

Sebastian Castro Fri 19 May 2017

Ah ouai les onglets sont en version béta, j'aurais pas du activer ça !

Si tu veux utiliser un autre outil no problémo, j'ai pris ça comme ça !

JL

Julien Lecaille Fri 19 May 2017

Je vais faire un formulaire sémantique sur : http://wiki.lescommuns.org/wiki/Synergie_num%C3%A9rique_des_alternatives

tu peux remettre la structure de données que tu avais mis dans le deuxième onglet ?

JL

Julien Lecaille Mon 17 Jul 2017

Hello @sebastiancastro je vais essayer de reprendre tout cela...

J'ai plusieurs principes en tête à proposer :

  • Essayer de séparer au maximum les faits des intentions (c'est à dire décrire ce qui est déjà fonctionnel et faire une catégorie à part pour les évolutions)

  • Faire apparaître différents modèles : économique, social, de gouvernance, technologique et dans chacun de ses modèle faire apparaître des "ressources" (des données quantifiables, des stocks) et de "usages" (de la création de valeur à partir des ressources)

  • Décrire les fonctionnements qui ressortent de l'organisation elle-même, les fonctionnements qui ressortent de "Communs" (c'est à dire de ressources partagées hors de l'organisation elle même) et de ce qui est sous forme de ressources libres & publiques

Je peux commencer avec Communecter que je connais bien, est ce que cela te dit de progresser en parallèle avec "Près de chez nous" ?

SC

Sebastian Castro Mon 17 Jul 2017

Salut Julien !

Oui avec plaisir, autant faire ça sur un support commun pour avoir une présentation homogène? Comme tu as l'air d'avoir une idée claire en tête (et que je suis pas sûr de voir concrètement comment décrire les ressources et usages) si tu veux tu peux commencer avec communecter pour donner un exemple, et j'embraye avec près de chez nous !

D

Draft Mon 17 Jul 2017

@julienlecaille En fait j'ai du mal à voir concrètement ce que tu as derrière la tête. On pourrait pas faire un hangout avec les gens intéressés par ça et que tu nous explique ???

@sebastiancastro J'ai commencé plusieurs google sheet avec chacun un objectif précis :
* Un qui recense toutes les plateformes ressemblant à communecter
* Un autre qui recense les applis open source intéressantes pour rendre possible la création d'un nouveau système économique et social.
* Un autre qui recense les acteurices de la transition qui pourrait faire partie de l'écosystème qu'on est en train de créer si elles adoptent une méthode de travail commune (aussi petite soit elle).

JL

Julien Lecaille Tue 18 Jul 2017

@draft : je préfère éviter de multiplier les temps synchrones, c'est déjà assez lourd comme ça dans toutes nos organisations, je préfère que l'inter-organisation soit bien asynchrone.
Comme proposé par @sebastiancastro je commence par Communecter et vous me direz ce que vous en pensez !

SC

Sebastian Castro Tue 18 Jul 2017

J'ai l'impression qu'on est pas clair sur l'objectif de cette discussion. D'un côté on parle d'un eco système pour échanger des données, assez lié à la cartographie (cf descriptif de la discussion), et de l'autre d'un eco système plus global, "open apps ecosystem".

Comme d'hab je pense qu'il y a deux approches à mener, qui sont complémentaires :
- une par le bas, ou on essaie de construire petite à petit, en faisant un partenariat, puis un autre etc. Ça a l'avantage d'être dans le concret et d'aboutir à quelque chose (cf projets liés à la carto)
- une par le haut, ou on met en lien un plus grand nombre d'acteurs, et on cherche des modèles généraux que l'on pourrait appliquer à tous. Ça permet de penser à plus large échelle (cd open apps ecosystem)

Bref, y'a peut être que moi qui suit perdu, mais l'impression qu'on avance sans objectif/but clairement formulé !

JL

Julien Lecaille Tue 18 Jul 2017

@sebastiancastro tu as raison, en fait il y a plusieurs pistes qui sont explorées simultanément dans différents contextes, ça n'aide pas à la lisibilité.

Dans le contexte de ce groupe Loomio je préfère me concentrer sur les points communs et les différences des différents systèmes de "cartographie des alternatives"

Mais il y a des travaux qui sont fait en parallèle, et par exemple je pense qu'il faudrait commencer à mieux penser les interactions entre "plateforme produisant de la valeur économique" et "plateforme recensant les initiatives" ... qui est un niveau .

Mais il y a aussi un autre niveau où il y a du monde qui essaie de penser l'interopérabilité et la durabilité de toutes les plateformes ouvertes.

Donc déjà ça pourrait être pas mal de recenser les objectifs des différentes communautés et où on peut les trouver !

SC

Sebastian Castro Tue 18 Jul 2017

Ok !
Donc dans cette discussion on se focalise sur la "cartographie des alternatives" ?

D

Draft Tue 18 Jul 2017

MERCI @sebastiancastro POUR TON MESSAGE, JE SUIS A 100000000000000000000000000000000000000 % D'ACCORD :')

Et du coup MERCI POUR TA REPONSE @julienlecaille qui m'éclaire sur ce que tu essayes de faire.

je préfère me concentrer sur les points communs et les différences des différents systèmes de "cartographie des alternatives

Je trouve ça super intéressant ! Et je suis complètement d'accord avec ça :

Donc déjà ça pourrait être pas mal de recenser les objectifs des différentes communautés et où on peut les trouver !

Recenser les objectifs de chaque plateforme est un chantier nécessaire. Est ce que c'est ce que tu comptes faire ? Dans tous les cas super de commencer dans du concret avec communecter.

Maintenant du coup, je peux contribuer et te proposer quelque chose. Quand on met en avant les objectifs, je parle de missions (c'est juste une abstraction pour pouvoir caractériser cette dernière). Voici donc les caractéristiques d'une mission (je mets entre parenthèse ce que cela pourrait être pour communecter) :
* Nom (Développer Communecter)
* Un objectif concret (Créer une plateforme pour facilement savoir dans quels missions/orga/lieux/communs je peux contribuer et faciliter la contribution en s'inscrivant dans un ecosystème d'applis libre)
* Un ou plusieurs objectifs catégorisant (par exemple pour communecter ça pourrait être "créer un écosystème d'applis open source" "regénérer notre démocratie")
* Zone (Monde)
* Liste de contributeurices (Toi, moi et tou-te-s les autres, tu m'en voudras pas de ne pas être exhaustif ;) )
* Des missions liées (Créer un écosystème d'application open source, Faire la documentation de communecter, Créer des vidéos pour expliquer comment utiliser la plateforme, etc...)
* Liste d’organisations (Open Atlas, Pixel Humain, Livin'Coop, ...)
* Liste de lieux (Centre social de l'arbrisseau, lieux où bosse les dév, mais je les connais pas, si tu veux mettre la mairie de Hellemmes aussi, etc...)
* Liste de ressources (La plateforme en tant que tel, Méthode SKA, documentation sur comment contribuer à une plateforme open source, ...)
* Liste d’outils numériques (Wekan, Rocket chat, loomio, etc...)
* Règles (Règles liées à la contribution et la rétribution que je suis en train d'écrire)
* Liste de besoins (Argent, développeurs)
* Ouverture à la contribution (Très ouvert)

Dis moi si ça t'a été utile :)
J'ai fait la même chose pour toutes les entités de l'écosystème, si ça t'intéresse, je peux t'en parler ;)

A+

SC

Sebastian Castro Tue 18 Jul 2017

c'est quoi ce que tu appelles "l'eco système" ?

D

Draft Wed 19 Jul 2017

Je dirais même plus le COsystème ! :D

C'est l'écosystème qui est en train d'émerger autour des acteurices de la transition. L'un des mes buts est d'offrir la meilleur méthode à toutes ces entités pour qu'yels puissent travailler ensemble. C'est le but du document que tu as commenté en partie : https://docs.google.com/document/d/1yiaZIfopWikjtKBGNukuPx0gKBemiY5PRovzWcNlE0Y/edit?usp=sharing . (que je dois remettre à jour parce que je me rend compte que beaucoup de choses sont devenues obsolète ;) )

En gros il y a l'écosystème des applis open source qui a pour but de créer un environnement de travail dématérialiser pour aider les acteurices de la transition à bosser ensemble.

Et l'écosystème des acteurices de la transition géré par une méthode qui permet que les systèmes travaillent ensemble. Chaque système dans un écosystème est indépendant (règles propres), mais il respecte les règles très permissives de l'écosystème qui sont là pour faire communiquer les différents systèmes ensemble.

Un écosystème est complètement différent d'un parti politique ou d'un mouvement parce qu'il ne dit pas comment on doit faire les choses, il en donne pas de ligne directrice, il n'y a pas de système qui dirigent les autres, tous les systèmes sont au même niveau. Il y a juste une méthode à respecter (qui doit être la plus permissive et facile à prendre en main possible) qui a pour but de faire interopérer les systèmes entre eux et un objectif global qui est de fait l'objectif partagé par tous les systèmes de l'écosystème (ici ça pourrait être "créer un nouveau système résilient") qui est avant tout là pour caractérisé l'écosystème (pour savoir si tu as envie d'en faire partie ou non).

Les règles de l'écosystème aussi peu soient elles doivent pouvoir facilement être remises en question.

Dis moi si j'ai été assez clair ;)

D

Draft Tue 18 Jul 2017

@sebastiancastro J'aime bien l'objectif de @julienlecaille pour cette discussion :

Recenser les objectifs des différentes communautés et où on peut les trouver. Si on préfère aller plus loin en étant plus spécifique sur les applications numériques et adopter la taxonomie que j'ai énoncé plus haut on peut adopter l'objectif : Recenser les missions en rapport avec les applications qui ont pour but de créer un nouveau système.

Qu'importe l'objectif qu'on choisit, il serait bien de renommer la discussion avec le nom de cet objectif.

Qu'en pensez vous ?

SC

Sebastian Castro Tue 18 Jul 2017

Peut être qu'on peut cloturer cette discussion qui a fait office de brouillon et en ouvrir une "propre" ? :)

Avant de cloturer, on peut juste se mettre d'accord sur le titre de la nouvelle discussion, ainsi que de quelques sous objectifs? (tu nous fait un petit coup de what why how Draft? :p)

Par example :

Titre : Synergies autour de la cartographie des alternatives (?)

Sous objectifs
* Recenser les différentes communautés (objectifs, contact, état d'avancement... comme ce qu'à proposé @draft )
* Faire un état des lieux des technologies utilisées, et recherche de mutualisation
* Faire un état des lieux des données (qui a quoi, qui veut quoi)
* Réfléchir à comment s'échanger les données

Les états des lieux "technologie" et "données" peuvent être inclus dans le recensement des communautés, mais je pense qu'il vaudra mieux travailler ça à part car ce sont des champs trop complexes !

SC

Sebastian Castro Wed 19 Jul 2017

Yep je comprends bien la vision d'un écosystème, mais ce qui me semble flou c'est

'C'est l'écosystème qui est en train d'émerger autour des acteurices de la transition'

C'est quoi les acteurs de la transition? c'est hyper large ! Il est ou cet écosystème qui émerge? qui en sont les éléments pour l'instant? Y a t il un seul éco système? ou plutôt tout des milliers !?

D

Draft Wed 19 Jul 2017

Un tel écosystème n'existe pas encore, il s'agit de connecter toutes les personnes qui le veulent à faire partie de ce dernier, il permettra qu'on travaille réellement ensemble (documentation en commun, savoir qui fait quoi quoi où comment (holoptisme), ...), ce qui permettra la création d'un système alternatif résilient au système dominant actuel.

C'est quoi les acteurs de la transition? c'est hyper large !

Oui effectivement, ça n'empêche qu'on peut travailler tou-te-s ensemble pour atteindre notre objectif commun.

Y a t il un seul éco système? ou plutôt tout des milliers !?

Pour l'instant on peut dire qu'il y a des embryons d'écosystèmes un peu partout dans le monde, mais les méthodes pour qu'yels puissent être réellement considérer comme des écosystèmes résilients manquent.

Si on y arrive on pourra considérer qu'il y a un seul écosystème (ce qui est juste une abstraction, si tu préfères on peut remplacer écosystème par "des gens qui travaillent tous ensemble pour créer un système alternatif résilient")

Si tu veux on peut se skype parce que j'ai du mal à mettre par écrit ce que j'ai en tête :)